spot_img

Sénégal : l’opposition s’insurge contre le report sine die de la présidentielle

Publié le : 

Publié le : 

L’opposition au Sénégal appelle à manifester ce dimanche 4 février 2024 à Dakar et prévoit de lancer la campagne électorale comme prévue, rejetant la décision du président Macky Sall de reporter la présidentielle du 25 février.

Par Issoufou Ouedraogo 

La décision de reporter l’élection présidentielle a pourtant été motivée par le fait qu’il y a un différend entre le Conseil constitutionnel et l’Assemblée nationale.

À l’effet de trouver un terrain d’entente, le président Macky Sall a annoncé dans un message diffusé, un dialogue national. Ce que l’opposition a rejeté, appelant même à une manifestation ce dimanche.

Elle prévoit aussi débuter dans la campagne électorale, même si elle n’a pas été officiellement lancée comme prévue.

En effet, plusieurs candidats de l’opposition ont indiqué à la presse et sur les réseaux sociaux qu’ils vont passer outre la décision du président Macky Sall.

« Nous rejetons systématiquement la décision. Nous donnons rendez-vous ce dimanche à tous les Sénégalais pour une marche à Dakar» a déclaré Cheikh Tidiane Youm, porte-parole de l’opposition.

« Nous nous sommes réunis et entendus pour nous rassembler à partir de 15H00 pour démarrer notre campagne (électorale) de façon collective», a dit de son côté, Habib Sy, un des 20 candidats au scrutin reporté.

En plus de ces deux personnalités, l’intellectuel Felwine Sarr dans une tribune : «Toutes les forces vives de la nation doivent s’organiser, agir et obtenir la restauration du calendrier républicain».

Samedi, la CEDEAO a exigé l’accélération des différents processus pour que l’élection présidentielle puisse se tenir. Elle a également demandé être située sur une nouvelle date.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...