spot_img
spot_img

SIAO 2023 : bilan mitigé pour les exposants, pari réussi pour le gouvernement

Publié le : 

Publié le : 

La 16ᵉ édition du SIAO (Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou) a refermé officiellement ses portes le samedi 4 février 2023. Ce lundi 6 février 2023 est la date choisie par le Comité national d’organisation pour la sortie des exposants des pavillons avec leurs bagages. Quel bilan les exposants dressent-ils de cette édition ? Reportage

Par Elza Nongana

Ce lundi 6 février 2023, les exposants nationaux et internationaux de la 16ᵉ édition du SIAO sont en plein rangement sur le site après la fermeture officielle du salon deux jours auparavant, le 4 février dernier.

Le dispositif sécuritaire de ce fait a été allégé afin de faciliter le transport des bagages des exposants hors du site. Les barrières alors dressées tout autour du site d’exposition ont été levées.

Des exposants qui sont en plein rangement sur le site du SIAO

A la porte d’entrée principale du site d’exposition, charretiers, véhicules de transport de marchandises, tricycles, motocyclettes et piétons essaient, tant bien que mal, d’accéder à la cour.

Il faut présenter un document d’autorisation d’entrée ou se faire accompagner par un exposant pour les bagagistes.

À l’entrée de chaque pavillon sont stationnés des véhicules de transport, des charrettes et des tricycles en attente de bagages.

La majorité des stands sont vides dans les différents pavillons. Le peu d’exposants encore présents dans les stands sont en plein rangement ou ont fini de ranger leurs produits.

Mme Sene Ndeye est une exposante sénégalaise que j’ai trouvée au Pavillon Gorée en train de classer des robes et des coiffes qu’elle était venue vendre.

Elle me dépeint un bilan passable. « Il me reste beaucoup d’habits, mais, Al-Hamdoulillah ! ça été un peu bien. Les clients n’ont pas acheté à de bons prix » me dit-elle.

Il en est de même pour M. Serge Somé, un exposant burkinabè venu de Bobo Dioulasso, la deuxième ville du pays.

Pour lui, il y a eu de l’affluence mais les acheteurs n’étaient pas au rendez-vous. « Après dix jours, je peux dire que ça va un peu. Je m’inquiétais beaucoup, mais ça va chez moi, malgré le contexte ».

Si pour certains exposants le bilan de cette édition est passable voire négatif, d’autres, par contre, ont réalisé de bonnes affaires.

C’est le cas de M. Yacouba Bikienga. De nationalité Burkinabè, il a exposé des pagnes africains appelés « antiques» et des pagnes ordinaires.

Il affirme avoir eu beaucoup de clients même si, de manière générale, la majorité se plaignent. « De mon côté, je rends grâce à Dieu. Chaque exposant a eu ce qu’il devrait avoir, selon moi » dit-il.

Formatrice en coiffure, Mme Edwige Sawadogo est une exposante burkinabè venue de Bobo-Dioulasso.

Pour elle, cette édition du SIAO a été un succès : « J’ai coiffé sur place et j’ai vendu aussi des produits cosmétiques. De mon côté, les gens étaient surpris de voir une coiffeuse dans un salon et donc beaucoup sont venus m’encourager…et je rends vraiment grâce à Dieu.»

C’était la bousculade les derniers jours du SIAO et j’ai fait un chiffre d’affaires assez consistant, explique M. Cheick Nacambo, représentant d’une entreprise de transformation agro-alimentaire appelée « Diman_ni_organics».

Côté gastronomie, il n’y a presque plus de restauratrices. Les chaises ont été classées par tas, les abris en bâches démontées et les grilles et ustensiles de cuisine rangés ou prêts à être transportés hors du site.

SIAO 2023 exposants bilan
Des chaises déjà rangées pour être embarquées

Les caisses de boissons sont transportées par des chariots élévateurs pour les stocker dans un magasin aménagé sur le site.

À la porte de sortie, la présentation de documents n’est pas nécessaire. Exposants et bagagistes sortent sans difficulté aucune.

Après dix jours d’exposition, certains exposants retournent dans leurs pays respectifs et d’autres comptent rester pour le FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou).

La prochaine édition de cette biennale du cinéma est prévue se tenir du 25 février au 4 mars 2023.

Pour les amoureux du SIAO, rendez-vous est prix pour la 17eme édition annoncée du 25 octobre au 3 novembre 2024.

Lire aussi: SIAO 2023 : la BOAD offre 22,5 millions CFA aux artisans déplacés internes de la région du Centre Nord

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...

Burkina : Six filles symboles de résilience du savoir

De nombreux obstacles obstruent le chemin scolaire des élèves en milieu rural. Réveil aux chants des coqs et du muezzin, fraicheur, traversée de fleuve,...

Burkina : 46 530 touristes enregistrés à fin mars 2024

Les indicateurs du tourisme et de l’hôtellerie sont en hausse au mois de mars 2024, indiquent des données de l’Observatoire national du tourisme (OBSTOUR),...

BEPC 2024 : Une si longue attente des résultats au Lycée Marien N’Gouabi de Ouagadougou

Les résultats du 1er tour de l’examen du Brevet d'études du premier cycle (BEPC) 2024 ont été proclamés ce 11 juin 2024 au lycée...
spot_img

Autres articles

Burkina : Rémunération des prestations spécifiques, les décrets y relatifs abrogés

(Ouagadougou, 12 juin 2024). Le Président du Faso, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon...

Burkina : Un obus tombe dans la cour de la Télévision nationale

Un obus est tombé, dans la soirée de ce 12 juin 2024, dans la cour de la Télévision nationale du Burkina. Par la rédaction Les réseaux...

Campagne anti-larvaire au Burkina : le ministère de la santé à l’offensive contre le palu et la dengue

Le ministre en charge de la santé, Robert Kargougou, a lancé, le mardi 11 juin 2024 à Ouagadougou, les activités de lutte anti-larvaire. Des...

Charte révisée de la Transition : Harouna Dicko interpelle le Conseil constitutionnel

Le citoyen Harouna Dicko n’est pas d’accord avec certaines dispositions de la nouvelle Charte de la Transition issue des Assises nationales du 25 mai...

BEPC 2024 : Un taux de succès de 35,79% au premier tour dans le Plateau central

Le jury I de Ziniaré a proclamé les résultats du premier tour de l’examen du BEPC 2024 le mardi 11 juin 2024. Des candidats...