Home A la une SIO : pour aider les nouveaux bacheliers à mieux choisir leur filière...

SIO : pour aider les nouveaux bacheliers à mieux choisir leur filière de formation

0
Visite des stands par des autorités/libreinfo.net

Le Centre national de l’information, de l’orientation scolaire et professionnelle et des bourses (Ciospb) en collaboration avec l’Union nationale des Etablissements privés laïcs (UNEPL) et la Conférence des Établissements Privés d’Enseignement supérieur (CPES) a officiellement lancé le 25 août 2020, la 5e édition de la Semaine nationale de l’information et de l’orientation scolaire post baccalauréat (SIO). La SIO a pour objectif d’aider les nouveaux bacheliers à mieux choisir leurs filières de formation en leur donnant des informations justes. La semaine se déroule du 25 août au 1er septembre 2020 sur le site du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

Par André-Martin Bado (stagiaire)

« Problématique de l’accès à l’enseignement supérieur au Burkina Faso : filières de formation et bourses d’études », c’est sous cette thématique que portera la semaine de réflexion sur l’information et l’orientation scolaire post baccalauréat qui va se dérouler du 25 au 1er août 2020

Les établissements burkinabè ont toujours donné des formations de qualité

Pour mieux choisir sa filière de formation,« il faut en amont, un travail d’information d’accompagnement, de conseil et de sensibilisation. La SIO est de ce fait, une vitrine idéale d’informations et d’aide à l’orientation des nouveaux bacheliers et des nouvelles bachelières pour le choix de filières pertinentes et répondant aux aspirations professionnelles de l’étudiant et de l’étudiante », a indiqué Lydia Rouamba, présidente du comité d’organisation de la SIO, et par ailleurs, directrice du Centre national de l’information, de l’orientation scolaire professionnelle et des bourses (Ciospb).

Elle a invité à l’occasion, les nouveaux bacheliers à profiter de la SIO pour avoir des réponses à leurs multiples interrogations de l’après-Bac et aussi, à faire confiance aux établissements burkinabè qui ont toujours donné des formations de qualité. Et de rappeler l’effectivité de la plateforme « Faso campus » mise à la disposition des nouveaux bacheliers pour leur permettre de s’inscrire en ligne dans les institutions d’enseignement public ou privé au Burkina Faso.

Les officiels après la cérémonie de lancement de la 5e édition de la Semaine nationale de l’information et de l’orientation scolaire post baccalauréat (SIO)/Libreinfo.net.

Le choix des filières de formation doit être fait selon les « goûts, des débouchés, la localisation, le coût financier et de la durée des études. », ont indiqué les marraines de cette édition, Édith Clémence Yaka et Monique Ilboudo à leurs filleuls.

« Depuis 2018, le gouvernement burkinabè offre annuellement 2000 bourses d’inscription dans les Institutions Privées d’Enseignement Supérieur (IPES) et 2300 dans les universités publiques, soit un totale de 4300 bourses. De même, plus de soixante-dix mille étudiants ont bénéficié de l’aide », a rappelé le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MESRI), le Pr Alkassoum Maïga, président de la 5e SIO.

Pour le ministre Maïga, le bon choix doit s’effectuer en fonction des compétences et des ambitions des nouveaux bacheliers. De fait, il a invité le Ciospb et les partenaires à avoir une oreille attentive aux préoccupations du public cible afin de leur fournir des informations nécessaires.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =