Accueil A la une Situation nationale : « Le gouvernement MPP est le plus hésitant dans...

Situation nationale : « Le gouvernement MPP est le plus hésitant dans l’histoire du Burkina » (Balai citoyen)

À moins de 18 mois de l’échéance électorale de 2020, le mouvement de la société civile burkinabè Le Balai citoyen dresse une situation sombre à tous les niveaux dans la gestion du pouvoir par le mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Le Burkina Faso va mal et le gouvernement MPP en est responsable. Pour Serge Bambara dit Smokey, porte-parole du balai citoyen, ce « gouvernement est le plus hésitant dans l’histoire du Burkina. C’est pourquoi, nous lui avons attribué un blâme comme note, car rien ne va dans tous les secteurs ». Des attaques terroristes en passant par les conflits intercommunautaires et la fronde sociale, ces situations traduisent l’échec du pouvoir MPP sur le plan de la gouvernance.

Pour le Balai citoyen, la fin de l’année 2018 a été meurtrière avec un mode opératoire des terroristes basé sur l’emploi d’engins explosifs. L’année 2019 a été à cet effet, le prolongement de la fin de 2018 avec l’assassinat ciblé de leaders communautaires qui ont entrainé à Yirgou et à Arbinda, la répression meurtrière menée par une partie de la population.

Le Balai citoyen réclame de l’État, la lumière sur ces tueries en mettant les moyens à la disposition de la justice, pour faire le travail. Quant aux récentes attaques contre les temples et les églises avec l’assassinat d’un pasteur, d’un prêtre et des fidèles, le mouvement salue et encourage la coexistence pacifique qui a permis d’éviter l’escalade de violences qu’on a connu à Yirgou et à Arbinda. Le balai citoyen salue également le succès de l’opération Otanpuanu et souhaite le même à celle dénommée Ndufu en cours.

Parlant de la fonde Sociale, le balai citoyen est revenu sur la grève de 96 heures entamée par les syndicats de la santé qui menacent de durcir leur débrayage s’ils n’obtiennent pas gain de cause. Le mouvement s’inquiète des conséquences de cette grève sur la population, car «la santé est un secteur vital », selon Serge Bambara, le porte-parole du Balai citoyen. Pour lui, cette grève des agents de la santé intervient au moment où le secteur de la justice connait l’une des plus graves crises de l’histoire moderne du Burkina, avec des dysfonctionnements sur toute la chaine judiciaire.

Pour le Balai citoyen, tous ces mouvements d’humeur révèlent le problème de gouvernance du pouvoir MPP. Au regard de tous ces tâtonnements, le balai citoyen attribue la note de blâme au pouvoir de Roch Kaboré.

Se prononçant sur le déclassement de la forêt de Kua, dans la commune de Bobo-Dioulasso, pour y construire un hôpital avec le partenariat de la chine, le Balai citoyen dit s’opposer énergiquement aux côtés de toutes les forces déjà mobilisées à « cette avenir sans avenir ».

Siébou Kansié
Libreinfo.net