spot_img

SNC 2023 : Après 5 ans, les populations sont impatientes de revoir les scènes et les rues marchandes à Bobo-Dioulasso

Publié le : 

Publié le : 

Au Burkina, la population de Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays, se prépare à célébrer la 20ème édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC) qui s’y déroulera du 29 avril au 6 mai 2023. Les commerçants installés aux environs du site officiel de la SNC ont commencé, depuis quelques jours, à faire davantage de provisions. Aujourd’hui, ils se disent prêts pour la SNC.

Par Batchana Abdoul-Aziz Sanou, Correspondant dans le Houet

La Semaine Nationale de la Culture (SNC) n’avait plus eu lieu depuis le 31 mars 2018. Depuis lors, la population bobolaise a vécu dans l’impatience suite au report de la 20e édition de 2020 à 2022 pour des raisons sanitaires, puis de 2022 à 2023 suite au putsch du MPSR.

C’est un soulagement pour les Bobolais qui, après 5 ans, pourront enfin célébrer la culture dans sa diversité du 29 avril au 6 mai 2023. La SNC est sans doute l’événement le plus attendu de l’année dans la capitale culturelle du Burkina Faso.

SNC 2023 Bobo-Dioulasso
La « Place de la femme » de Bobo Dioulasso

L’engouement de la population en témoigne. Dans toute la ville, l’heure n’est que pour la Semaine Nationale de la Culture. Dans les écoles et universités, dans les services, dans les maquis et marchés, l’actualité, c’est la Semaine Nationale de la Culture.

Imelda est une élève en classe de seconde au Collège Sainte-Marie de Bobo-Dioulasso. Elle dit être contente de vivre sa première SNC.

Imelda, une élève
Imelda, une élève en classe de seconde au Collège Sainte-Marie de Bobo-Dioulasso

« Quand j’ai appris que la SNC va se tenir cette année, j’étais très contente parce que ce sera ma première fois de participer à ce grand évènement. » Comme Imelda, Charlène, une étudiante en communication d’entreprise à l’Université Nazi Boni avoue être ravie de la tenue de la SNC.

« Depuis 2020, on attend et ça ne vient pas ; cette fois, au moins, on peut rendre grâce à Dieu, on pourra enfin revivre ces grands moments de la culture. »

Charlène, une étudiante
Charlène, une étudiante en communication d’entreprise à l’Université Nazi Boni

Dans les services, les discussions portent toujours sur la Semaine Nationale de la Culture. Moctar qui est un sapeur-pompier, affirme : « Chaque jour que Dieu fait, mes collègues et moi parlons que de ça. On se prépare pour vivre des grands moments. »

Si pour les élèves, étudiants et fonctionnaires l’envie est grande, il en est de même pour les commerçants riverains du site officiel qui se préparent déjà à réaliser du profit dans leurs affaires.

La mairie centrale de Bobo Dioulasso
La mairie centrale de Bobo Dioulasso

C’est notamment le cas de Issouf qui est un gérant d’agence de transactions financières électroniques. Il dit être très confiant. Il voit en cet évènement un moyen pour lui de booster ses revenus : « C’est vrai que sans la SNC je fais des bénéfices mais avec la SNC je pourrai faire le double de mon bénéfice habituel. Comme je suis juste à côté, c’est sûr que les gens vont faire beaucoup de retraits d’espèces pour les achats. »

C’est donc une population bobolaise bien plus que prête qui attend de célébrer cette vingtième édition de la biennale de la culture burkinabè.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

SNC 2024 : «Nous sommes très satisfaits», Aymar Fidèle Tamini 

Le président du comité national d'organisation de la 21e édition de la semaine nationale de la culture (SNC), Aymar Fidèle Tamini a présidé, le...

Diplomatie culturelle: le Ministre d’État en charge de la Culture remet des œuvres d’art à destination de nos édifices diplomatiques à l’étranger

Le Ministre d'État, Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel OUEDRAOGO, a procédé à la remise officielle...

[Mémoire] Abdoulaye Cissé,  la  passion de l’enseignement et de la musique

Avec plusieurs décennies dans son compteur comme musicien, Abdoulaye Cissé continue de faire plaisir aux mélomanes. Les instruments à cordes n’ont aucun secret pour...
spot_img

Autres articles

Burkina Faso : Sigma Corporation Afrique honore les acteurs clés à travers OPUIS Awards

Communiqué de presse Ouagadougou, le 25 mai 2024 - Ce samedi s’est tenu à la salle Canal Olympia de Ouaga 2000, un évènement historique au...

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...