spot_img

SNC 2023 : la troupe Yénézion de Goundi (Sanguié) montre les pas de danse gourounsi «Binon» au GPNAL

Publié le : 

Publié le : 

À Bobo-Dioulasso, le Grand Prix National des Arts et des Lettres (GPNAL) de la Semaine nationale de la Culture (SNC) est le plus convoité par les troupes de danse traditionnelle venues des 13 régions du Burkina Faso. Pour ce faire, chaque troupe présente au jury une variété de pas de danse. Ainsi, le 2 mai 2023, à la Maison de la Culture Mgr Anselme Titianma Sanon, c’était le tour de la troupe Yénézion de Goundi, dans le Sanguié, région du Centre-Ouest. Elle a mobilisé de grands moyens pour réussir sa prestation.

Par Nicolas Bazié, envoyé spécial

Pour danser le «Binon», une danse traditionnelle gourounsi, il faut avoir de la force et de la souplesse à la fois. Bref, il faut être d’une bonne condition physique.

Dans le cas contraire, «le danseur doit éviter de manger, sinon il peut avoir des malaises sur scène et même vomir » m’apprend Raoul Bassono, un membre de la troupe de danse traditionnelle Yénézion de Goundi, venue de la province du Sanguié, région du Centre-Ouest.

SNC 2023 GPNAL
La troupe Yénézion de Goundi, dans le Sanguié, région du Centre-Ouest.

C’est cette danse que la troupe a présenté à la Maison de la Culture Mgr Anselme Titianma Sanon le 2 mai, devant une centaine de personnes.

C’est à 23h que Raoul Bassono et ses camarades de la troupe sont montés sur scène. La musique est un air entraînant composé par les joueurs de tam-tam, de flûte, de calebasse. Les mouvements de corps de nombreux spectateurs montrent bien que le rythme n’a laissé personne indifférent.

SNC 2023 GPNAL
Raoul Bassono, un membre de la troupe de danse traditionnelle Yénézion de Goundi

La troupe Yénézion est ovationnée par le public à chaque nouveau pas de danse. «Regarde comment ils dégagent de l’énergie» fait observer une dame à son voisin : «Ils ont vraiment de la force physique. »

À la fin de la prestation, Mlle Aminata Sidibé, une spectatrice, est visiblement satisfaite : « J’ai toujours voulu voir par moi-même comment l’on danse le Binon. Et ce soir, j’ai eu la chance d’assister à une prestation. La semaine nationale de la culture est un bon moment pour découvrir les valeurs culturelles de toutes les communautés du Burkina Faso».

Aminata poursuit : « Je suis très contente de voir que notre pays met l’accent sur cette fête culturelle qui donne la chance aux gens de découvrir des talents dans le monde de la culture.»

Lassina Ouattara, la cinquantaine assumée, dit apprécier les différentes prestations des troupes traditionnelles. « Cela fait ma troisième fois de venir assister à des prestations. Et j’ai toujours apprécié ce que les danseurs nous montrent comme savoir-faire. Ce sont des gens qu’il faut suivre de près pour qu’ils continuent de valoriser la culture burkinabè ».

« Nous sommes confiants, certains de remporter le Grand Prix National des Arts et des Lettres (GPNAL) » affirme Raoul Bassono.

SNC 2023 GPNAL
La salle de spectacle de la maison de la culture de Bobo Dioulasso

La Troupe Yénézion de Goundi a été créée en mars 2003. C’était, au départ, l’idée d’un certain Camille Bazié qui, à l’époque, voulait réaliser un clip vidéo. Il avait regroupé quelques jeunes du village pour la circonstance. Après la réalisation du clip, il avait jugé utile de transformer le groupe en troupe de la danse traditionnelle «le Binon».

«De 2003 à nos jours, nous avons sillonné toutes les régions du Burkina Faso» m’a assuré Raoul Bassono, l’un des danseurs. Il ajoute que lui et ses camarades ont représenté le Burkina Faso en Egypte lors d’une conférence islamique.

«Nous formons des jeunes filles et des jeunes garçons pour la relève. Et tout se passe bien » me confie M. Raoul Bassono.

À ce jour, la troupe est forte de 40 membres. Elle en est à sa sixième participation à la Semaine nationale de la Culture.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina: Sabari Christian Dao installé DG du Musée national

Le nouveau Directeur général du Musée National, Sabari Christian Dao a pris ses fonctions ce mercredi 21 février 2024 à Ouagadougou. C'est le Directeur...

Musique : 24 février « nous espérons que le peuple burkinabè comprendra la portée de ce concert», Artiste Amzy

En prélude de son concert-événement pour célébrer la liberté, Super Amzy, de son vrai nom, Hamza Ganem, Libreinfo.net a rencontré l’artiste en pleine préparation....

[Mémoire] Toute action politique sérieuse a un contenu culturel

Frantz Fanon le clinicien du colonialisme et du néocolonialisme disait que « Le grand danger qui menace l’Afrique est l’absence d’idéologie ». Aujourd’hui, cette...

Culture: le Niger, invité d’honneur de la Semaine nationale de la culture (SNC)

La 21ème édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) est prévue du 27 avril au 04 mai 2024 à Bobo-Dioulasso. Par Nicolas Bazié C’est...
spot_img

Autres articles

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...