Home A la une Sport : le stade du 4-Août suspendu pour non-respect des normes, ce...

Sport : le stade du 4-Août suspendu pour non-respect des normes, ce qu’il faut pour être en règle

Le stade du 4-Août, vue de l'extérieur
Le stade du 4-Août, vue de l'extérieur

La Confédération africaine de football, CAF, a décidé de la suspension du stade du 4 août de Ouagadougou pour non-respect des normes, le mardi 2 mars 2021. La plus grande infrastructure sportive du Burkina Faso, avec 35.000 places, ne pourra plus accueillir les matches internationaux. Cette décision de l’instance dirigeante du football africain intervient après que le Burkina Faso ait manifesté sa volonté de se porter candidat pour organiser la coupe d’Afrique des nations, CAN, 2029. Dominique Nana, ministre en charge des sports laissait entendre, lors d’une conférence de presse, le 8 février dernier qu’il faut 10 milliards FCFA pour la remise en norme du stade du 4-Août. Il affirmait que « Nous allons faire de notre mieux pour que le stade du 4-Août au moins réponde dans un bref délai aux normes pour les éliminatoires de la coupe du monde ». Mais que faut-il au stade du 4-Août pour être dans les normes voulues?

Par Etienne Sanon

Pour répondre aux normes, le stade du 4-Août doit avoir entre autres, une capacité d’au moins 10 000 sièges numérotés, un accès et des places adaptées aux spectateurs handicapés. Toutes les places assises doivent être équipées de pupitre et munies d’une prise électrique et de prises de téléphone et une connexion internet. Obligatoirement, il faut une salle de conférence de presse d’au moins 50 sièges, une plateforme pour caméra et une estrade.

Une infirmerie pour les joueurs et une autre pour les officielles dotées de matériels de qualité. Il lui faudrait une salle de contrôle antidopage avec un système de haut-parleur couvrant à la fois, l’intérieur et l’extérieur du stade.

Le terrain doit avoir une pelouse naturelle ou artificielle, un gazon lisse et un terrain d’une longueur de 100 à 110 mètres minimum avec pour largeur 64 à 75 mètres, équipé d’un système de drainage.

Il faudrait au stade deux bancs couverts, avec des sièges pour au moins 14 joueurs à environ 5 mètres de la ligne de touche et 6 mâts permettant de hisser 6 drapeaux. L’éclairage doit être aux normes, horizontal et 1200 lux (unité de mesure d’éclairement) minimum doivent être fournis sur tout le terrain. Cela est important pour la couverture audiovisuelle en haute définition en ce lieu.

Une alimentation de secours indépendante capable de fournir un éclairage d’une intensité équivalente instantanément et sans interruption, doit être également disponible.

Le stade du 4-Août devrait avoir 2 vestiaires équipés chacun de 5 douches (avec eau chaude et froide), 5 toilettes individuelles, des sièges et des casiers pour 25 joueurs, une table de massage, un tableau tactile, le tout assorti d’une bonne ventilation ou climatisation.

Pour les arbitres, il faut au moins une douche, une toilette, 4 sièges, 4 casiers, un bureau, une connexion internet, une bonne ventilation ou climatisation, un réfrigérateur, un tableau tactile, une trousse de premier secours, un panneau électrique de changement de joueur.

Le stade doit garantir un accès direct, privé et sécurisé pour les équipes et les arbitres, de leurs vestiaires jusqu’au terrain de jeu.

Il doit avoir une salle de réunion (en cas de crise) pour accueillir au moins 20 personnes avec des chaises et des tables disposées en forme de U.

Il faut des places de stationnement pour un minimum de 2 autocars et 10 voitures pour les équipes et les officiels du match, également une aire de stationnement pour les supporters.

Le stade du 4-Août a été inauguré le 18 juillet 1984, et a fait l’objet de travaux de rénovation en 1996, en vue de l’organisation de la CAN 98. Ces travaux qui ont coutés 800 millions FCFA, ont concerné la tribune de presse et le tableau d’affichage.

Le présent projet de rénovation dans lequel le gouvernement se lance, coûtera 10 milliards FCFA. A ce sujet, Ousseni Tamboura, ministre en charge de la communication, a indiqué que le ministre des Sports a été instruit pour accélérer le projet de réhabilitation de ce stade. Une décision prise pendant le Conseil des ministres du mercredi 3 mars 2021.

www.libreinfo.net