Home A la une Sud-Ouest : 5 morts enregistrés dans un éboulement sur le site d’orpaillage de...

Sud-Ouest : 5 morts enregistrés dans un éboulement sur le site d’orpaillage de Amimbiri

Burkina Faso Orpaillage Batié Ecoulement 5 Morts
Des orpailleurs sur un site d'orpaillage dans la région du Sud-Ouest

Tôt ce matin du samedi 1er mai 2021, un éboulement a eu lieu sur le site d’orpaillage de Amimbiri dans la commune de Midebdo, province du Noumbiel. Le bilan provisoire, selon des sources concordantes, serait de cinq morts.

 

Par La Rédaction

C’est un 1er mai dramatique qui a été vécu ce jour sur le site d’orpaillage de Amimbiri. En effet, un éboulement sur le site a provoqué la mort de cinq personnes et fait des blessés qui ont été évacués dans un centre de santé à Batié, le chef-lieu de la province du Noumbiel. La localité de Amimbiri est située dans la commune de Midebdo dans la province du Noumbiel, région du Sud-Ouest.

La Brigade territoriale de gendarmerie de Batié a fait les constats d’usage, indique une source sur place. Par ailleurs, le Procureur a été saisi pour l’ouverture d’une enquête sur les circonstances de ce drame. Il faut rappeler que les drames sur les sites d’orpaillages dans la région du Sud-Ouest sont fréquents. Neuf personnes avaient perdu la vie sur le site d’or de Djikando, suite à un braquage, le 31 janvier 2021. Le braquage en question avait dégénéré en affrontements entre orpailleurs et populations locales. Après quelques mesures conservatoires, les autorités avaient décidé de la reprise des activités sur le site.

Lire aussi: Braquage sur le site d’orpaillage de Djikando (Gaoua) : le bilan passe de 6 à 8 morts

La région du Sud-ouest, à elle seule, abrite environs 600 sites d’orpaillage, soit la moitié des sites d’orpaillage à travers le Burkina.

L’encadrement sécuritaire de ces sites reste difficile pour les autorités, faute parfois de moyens financiers et humains pour un suivi des activités d’orpaillage sur le terrain. Ce qui fait que ces sites sont souvent abandonnés entre les mains des exploitants qui dictent leur loi.

www.libreinfo.net