Accueil Société Suspension du stade du 4 août : les Etalons à la recherche d’un...

Suspension du stade du 4 août : les Etalons à la recherche d’un terrain d’accueil  

Burkina Football Etalon
Le stade du 4 aout suspendu par la CAF.

Décidément, les Etalons ne sont pas au bout de leur peine. Après la confirmation de la suspension du Stade du 4 août par la Confédération africaine de football (CAF), notre onze national pensait jouer son prochain match contre l’Algérie au Sénégal à Dakar . Mais coup de théâtre. Tous les stades de ce pays viennent d’être suspendus par la CAF. Les Etalons se retrouvent en véritable SDF à la recherche d’un point de chute.

Par Soumaila Sana

Dans une note adressée à la Fédération Burkinabè de Football et rendue publique le 3 mai 2021, la Confédération africaine de football (CAF) avait confirmé la suspension du stade du 4 août de Ouagadougou. Il était reproché au Burkina Faso la non homologation de ses stades. Une dérogation avait été accordée au pays pour remettre ses infrastructures sportives aux normes de la CAF.

Au cours d’un point de presse tenu en septembre dernier, le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, avait affiché la détermination du gouvernement pour la normalisation des stades.

A l’époque, le ministre s’était réjoui de la levée temporaire de la suspension. « La normalisation du stade est toujours d’actualité mais il n’y a pas de précipitations. Cela prendra le temps qu’il faudra mais nous allons respecter les normes édictées » avait nuancé le ministre.

Le gouvernement avait même pris la décision de débloquer 10 milliards de francs pour la mise aux normes CAF du stade du 4 aout.

Finalement, rien n’a été fait et la sanction est tombée le 3 mai 2021 avec la suspension définitive du stade du 4 août.

Plus d’espoir pour les fans des Etalons du Burkina Faso de voir leur équipe évoluer à domicile lors des prochains matchs des éliminatoires de la coupe du monde 2022. Le Burkina Faso devait alors disputer au Sénégal ses matchs qu’il aurait dû jouer à domicile sans cette suspension.

Il en sera de même pour le match entrant dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde 2022 qui débute le 31 mai prochain avec l’opposition Niger-Burkina.

Après la suspension, les Etalons s’interrogent anxieusement sur le pays qui va les accueillir pour leur prochain match.  A ce sujet, le président de la fédération burkinabè de football, Lazare Banssé est rassurant. « Des dispositions idoines ont été déjà prises pour trouver un stade d’accueil convenable pour les Etalons » avait-il dit à l’annonce officielle de la suspension des stades.

Espérons qu’au regard de toutes ces péripéties, les poulains de Kamou Malo conserveront un mental de gagneur pour jouer sereinement leurs matchs éliminatoires du mondial 2022.

www.libreinfo.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
25 − 3 =