Home Sécurité Terrorisme au Burkina Faso: 108 terroristes tués dans deux opérations entre le...

Terrorisme au Burkina Faso: 108 terroristes tués dans deux opérations entre le 15 mai et le 15 juin 2022

0
terroristes tués
Photo d'illustration des soldats burkinabè

L’armée a annoncé avoir tué au moins 100 terroristes dans l’opération Djitou dans la Boucle du Mouhoun et 8 autres dans l’opération Kana 3 dans la zone de Markoye, entre le 15 mai et le 15 juin 2022. Elle l’a fait savoir dans son bulletin mensuel d’information sur les opérations de sécurisation du territoire national.

Par Tatiana Kaboré

Deux grandes opérations ont été conduites du 15 mai au 15 juin 2022. L’une dans la Boucle du Mouhoun et l’autre dans la zone de Markoye (Frontière avec le Niger). Au cours de ces opérations, au moins 108 terroristes ont été tués selon le bulletin mensuel de l’armée burkinabè.

A travers l’opération Djitou, elle dit avoir tué au moins 100 terroristes dans la région de la Boucle du Mouhoun, avec effort sur les provinces de la Kossi, des Banwa, du Sourou et du Nayala. Durant cette opération dénommée «Djitou», deux militaires sont tombés et 18 autres blessés.

En ce qui concerne l’opération Kana 3 qui s’est déroulée du 04 au 10 juin dans la zone de Markoye (Frontière avec le Niger), elle a été planifiée, et conduite par des unités du Burkina Faso et du Niger, tous de la force conjointe du G5-Sahel.

Elle avait pour objectif d’apporter des soins médicaux aux populations. Les actions de sécurisation qui ont accompagné l’opération ont permis de tuer 08 terroristes, renseigne le communiqué de l’armée. Ces deux grandes opérations ont permis de saisir divers matériels de combats dans les mains des groupes armés.

L’armée est aussi revenue sur les attaques terroristes de Seytenga qui ont occasionné la perte de 86 civils (bilan révisé du gouvernement) et des 11 gendarmes entre le 09 et le 12 juin 2022. «Des actions coordonnées avec les armées partenaires ont été engagées, pour traquer les individus responsables de ce massacre et permettre le retour progressif des populations civiles», peut-on lire.

Par ailleurs, elle note un retour progressif de certains déplacés notamment au Nord, une augmentation des terroristes tués et une hausse des civils tués. «A l’étape actuelle, les FDS et les VDP intensifient les efforts coercitifs (contre les groupes armés) en faisant parallèlement un effort sur la protection des populations», confie l’armée.

Lire aussi: Burkina Faso : Une vingtaine de terroristes tués et trois autres capturés

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 × 22 =