Home Sécurité Burkina, région de l’Est: Natiaboani, une zone à haute risque sécuritaire

Burkina, région de l’Est: Natiaboani, une zone à haute risque sécuritaire

0
terrorisme Burkina Faso
Image d'illustration d'un village du Burkina Faso

Le Burkina Faso fait face à une multiplication d’attaques ces derniers jours. 13 soldats ont été tués le dimanche 20 mars 2022 lors d’une attaque aux environs de Natiaboani, dans la commune de Fada N’Gourma. Cette attaque est la sixième en l’espace de dix jours. Découvrons cette zone du Burkina Faso. 

Par Tatiana Kaboré

13 militaires sont tombés le dimanche 20 mars 2022 à une vingtaine de kilomètres à l’Est de Natiaboani dans la commune de Fada N’Gourma. C’est un coup dur pour l’armée qui a perdu 13 gendarmes sur l’axe Kaya-Dori dans le Centre-Nord du Burkina Faso. Cette unité militaire était engagée dans une opération de sécurisation dans la zone et c’est là qu’elle a été accrochée par des hommes armés non identifiés.

Dans sa riposte, elle réussit à se dégager de l’embuscade en neutralisant plusieurs des assaillants. C’est au cours des combats, que les 13 militaires ont été mortellement touchés et 08 autres blessés. Le bilan officiel a été donné ce lundi 21 mars par l’État-major Général des Armés.

Considéré comme l’un des poumons économiques de la région, Natiaboani, est un village de Fada N’Gourma, chef-lieu de la province du Gourma et de la région de l’Est. Natiaboani est traversée par la Route Nationale n°18 (RN18), une route reliant le Burkina Faso au Bénin.

Cette localité est un centre d’échanges commerciaux entre le Burkina et le Bénin ainsi que le Togo. C’est la deuxième plus grande zone de la province du Gourma de par sa population.

Les attaques terroristes dans cette partie du Burkina Faso troublent le sommeil. La première attaque date du 13 février 2018. Ce jour-là, un policier a été tué et deux autres blessés par des personnes armées non identifiées. Et c’était la toute première attaque qu’avait enregistré la région.

Le 1er Août de la même année, une autre attaque avait été perpétrée contre une position des FDS au poste de contrôle routier de la localité. Cette attaque n’avait fait aucune victime. Depuis lors, la région est régulièrement visée par des attaques de groupes armés.  L’attaque du dimanche 20 mars 2022, est la 6e attaque recensée en 10 jours.

Une quinzaine de jeunes ont été enlevés par des individus armés à Nagré, une zone située à 12 km au Nord de Natiaboani le vendredi 18 mars.

La région de l’Est est l’une des régions les plus touchées par le terrorisme au Burkina Faso. Cette situation alarmante pousse les populations à fuir, laissant leurs terres et leurs biens derrière elles.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =