Home Diplomatie Terrorisme : « Le Niger n’envisage jamais de louer les services d’une société de...

Terrorisme : « Le Niger n’envisage jamais de louer les services d’une société de sécurité privée russe pour faire la guerre à la place de son armée », Mohamed Bazoum

0
Mohamed Bazoum
Mohamed Bazoum, Président de la République du Niger

Dans un entretien accordé à la presse sous régionale, le Président nigérien Mohamed Bazoum s’est exprimé sur la question de l’insécurité dans les pays de la sous-région plus particulièrement celle des pays sahéliens tels que le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Pour ce qui est du choix de la société privée russe pour lutter contre le terrorisme, le président estime que son pays n’envisagerait “jamais de louer les services d’une société de sécurité privée russe ou relevant d’un autre pays pour faire la guerre à la place de notre armée”. 

Par Tatiana Kaboré

Le Niger tout comme, le Burkina Faso et le Mali sont confrontés depuis des années à la montée des attaques terroristes provoquant des milliers de morts tant au sein de l’armée que des populations civiles. Dans un entretien accordé à la presse sous-régionale, le Président nigérien Mohamed Bazoum a donné sa lecture de la situation. Il a aussi donné sa position en ce qui concerne la question du partenariat avec la société privée russe Wagner pour lutter contre le phénomène terroriste dans son pays.

A la question de savoir si le Niger est tenté par l’expérience malienne en matière de lutte contre le terrorisme à savoir la coopération avec la Russie, Mohamed Bazoum répond qu’il ne pense pas que la question soit une question technique. “Je ne pense pas que la question de la lutte contre le terrorisme soit une question technique et qu’il suffit d’avoir le bon partenaire pour que ça se règle”.

Le président nigérien précise que son pays n’abrite pas une ambassade de la Russie. « Nous n’avons pas d’ambassade de Russie ici. Nous n’avons pas un contact avec la Russie qui nous ait permis de comprendre qu’il y avait des avantages d’aller avec ce pays et donc pour nous la question ne se pose pas ».

De son avis, « Ce n’est pas de façon totalement abrupte » qu’un « matin nous nous réveillerions pour dire que la solution c’est une forme de coopération avec la Russie ». Cependant, le président nigérien souligne que son pays achète du matériel militaire avec la Russie. « Nous achetons nos hélicoptères avec la Russie et c’est notre ministère de la défense qui a des canaux par lequel il passe pour procéder à des opérations d’achat de matériels militaires russe ».

Toutefois, il a déclaré que son pays n’envisagerait « jamais de louer les services d’une société de sécurité privée russe ou relevant d’un autre pays pour faire la guerre à la place de notre armée ». Il explique cette affirmation par le fait que son pays ne possède pas ces ressources, parce qu’ayant des ressources très limitées d’une part et que d’autre part l’armée nigérienne « ne l’acceptera jamais tout simplement parce que ce serait prendre dans ce que nous donnons à l’armée pour le mettre à la disposition de ce personnel de société de ce genre-là ».

Selon le président Bazoum, la question d’un partenariat avec une société privée de sécurité est « obsolète » car dit-il « chacun se pose ses problèmes et trouve ses solutions ».

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 − 20 =