Home Sécurité Terrorisme : Le poste de sécurité de Kpinkankandi au Nord du Togo attaqué

Terrorisme : Le poste de sécurité de Kpinkankandi au Nord du Togo attaqué

0

La République du Togo a subi sa deuxième attaque terroriste dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mai 2022, dans le nord du pays à la frontière avec le Burkina Faso. Huit (8) militaires ont trouvé la mort et 13 autres ont été blessés. 

Par Nicolas Bazié

C’est la toute première attaque terroriste meurtrière qui endeuille le Togo. « Dans la nuit de mardi à mercredi aux environs de 3 heures, un poste avancé du dispositif de l’opération Kondjouaré, situé dans la localité de Kpinkankandi a fait l’objet d’une violente attaque terroriste menée par un groupe d’individus lourdement armés non encore identifiés. Cette attaque a fait malheureusement 8 morts et 13 blessés du côté des forces de défense et de sécurité », souligne le gouvernement dans un communiqué lu à la télévision d’État.

Le bilan provisoire présenté à la mi-journée par le gouvernement fait état de 8 morts et 13 blessés dans les rangs des forces de défense et de sécurité. Le gouvernement a dit « condamner fermement cette attaque lâche et barbare »,contre le poste avancé du dispositif de l’opération Koundjouaré situé dans la localité de Kpinkankandi. Le gouvernement vouloir tout faire pour « rechercher et mettre hors d’état de nuire ces groupes armés terroristes ».

Selon les premières sources, c’est une soixantaine de terroristes sur des motos qui ont attaqué  les forces de défense et de sécurité togolaise. Les échanges de tirs ont duré des heures avant qu’ils ne prennent le contrôle de la base. Les populations locales ont confirmé leur présence jusqu’à 6h, selon le média L.frii qui cite « Radiomotaog.com ».

Pays voisin du Burkina Faso, le Togo est sous une menace terroriste, et fait face à sa deuxième attaque, six mois après la première. En effet, dans la nuit du 09 au 10 novembre 2021, un poste de sécurité des forces armées togolaises déployées dans la zone de la localité de Kpendjal, au Nord du pays, a été attaqué par des terroristes. L’attaque a été déjouée et la riposte a permis de neutraliser un terroriste.

Lors de sa récente visite en Côte d’Ivoire en avril 2022, Faure Gnassingbé, Président togolais, a invité son homologue ivoirien, à la mutualisation des efforts de guerre, pour contrer l’expansion du terrorisme dans la sous-région. « Aujourd’hui, nous ne pouvons pas rester indifférents aux problèmes de la sous-région, notamment le terrorisme qui ne peut plus être vu comme un problème du Mali, du Burkina Faso ou du Niger. Mais un problème sous-régional, de la CEDEAO. Les problèmes étant sous-régionaux, je crois que les solutions aussi doivent être sous-régionales », avait-t-il déclaré.

www.libreinfo.net

SENS Appel à contribution militante et population

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =