Accueil Sécurité Toéni dans la Boucle du Mouhoun : plusieurs terroristes tués dans une opération...

Toéni dans la Boucle du Mouhoun : plusieurs terroristes tués dans une opération d’envergure de l’armée  

Par La Rédaction

Depuis samedi 7 mars, une présence massive de groupes terroristes a été signalée dans plusieurs villages de la commune de Toéni dans la province du Sourou (région de la Boucle du Mouhoun).

C’est certainement sur la base d’informations précises sur cette présence que l’armée a mené, en début de semaine, des opérations dans les villages de Manga, Boussouré, Loroni, Sané et Semé, situés dans la zone frontalière entre le Burkina et le Mali.

Selon plusieurs témoignages à Libreinfo.net, ces opérations auraient permis de neutraliser plusieurs terroristes et de détruire considérablement la logistique des groupes armées terroristes. Certaines sources locales parlent d’une trentaine de morts et d’autres indiquent un bilan plus lourd.

De plus, un très grand nombre de motocyclettes appartenant aux terroristes aurait été détruit par l’armée burkinabè, des bouteilles de gaz et des plaques solaires également saisies. A en croire les sources locales, certains des terroristes étaient sous perfusion au moment des opérations militaires.

Toeni, une commune en proie au terrorisme

La commune est devenue souffre-douleur des actes terroristes depuis plusieurs années. Du reste, elle est, depuis plus de trois ans, l’une des principales cibles des groupes armés terroristes. Plusieurs soldats burkinabè (gendarmes, policiers et militaires) y ont perdu la vie, soit dans une embuscade ou dans des attaques contre leurs positions.

La dernière (en date) attaque dans cette zone la plus meurtrière et horrible fut celle d’un camion de transport commun qui a sauté sur une mine avec en majorité des élèves. C’était le 4 janvier dernier sur l’axe Toeni-Tougan (chef-lieu de la province du Sourou) où quatorze personnes ont perdu la vie.

Tout porte à croire que la position géographique de cette commune, frontalière avec la partie Nord de la République du Mali, y rend davantage compliquée la lutte contre le terrorisme, car apparemment, les terroristes se replient plus facilement en territoire malien pour ensuite revenir perpétrer des attaques.

www.libreinfo.net