Accueil Société Transport : l’union nationale des transporteurs routiers autonomes du Faso arrive à...

Transport : l’union nationale des transporteurs routiers autonomes du Faso arrive à Ouagadougou

Après cinq ans d’existence l’Union nationale des transporteurs routiers autonomes du Faso (Unatraf) ouvre son bureau de représentation à Ouagadougou. Le syndicat a été crée en 2015 à Bobo Dioulasso où se trouve d’ailleurs son siège.

Ce 15 août, le bureau de représentation section Kadiogo a été installé sous le parrainage du Larlé Naaba Tigré et des personnalités du domaine des transports dont le Secrétaire Général du Ministère des transports. Le parrain de la cérémonie a insisté sur la cohésion et l’union :« Je suis présent ce matin pour soutenir les 19 syndicats et leur prodiguer de modestes conseils pour la cohésion, afin que leurs activités contribuent à la paix et à la stabilité de notre pays », a indiqué le Larlé Naaba Tigré. Il a par ailleurs invité la nouvelle structure à s’unir avec les autres mouvements des transporteurs afin de travailler ensemble pour la paix au Burkina Faso. Pour sa part, le président du bureau de l’Unatraf section Kadiogo Illyasse Kouanda invite ses camarades et l’ensemble des transporteurs du Burkina Faso à la solidarité pour la réussite de leur mission.

Libre circulation des biens

Par ailleurs, la jeune structure entend faire de la libre circulation des personnes et des biens son cheval de bataille. Les responsables de l’Unatraf ont indiqué que certains pays comme la Côte d’Ivoire cette libre circulation est remise en cause. Remise en cause dans certains pays notamment la côte d’Ivoire, une priorité pour le développement du secteur des transports.

Des mouvements d’humeur en 2019

Le secteur de transport a été plusieurs fois secoué 2018 par les différents syndicats. En avril dernier, des chauffeurs ont demandé le départ du président de l’Organisation des transporteurs routiers du Burkina (OTRAF), Issoufou Maiga. Plus tard, la Fédération nationale des transporteurs (FENAT) avait dénoncé ce mouvement. Le trafic routier a été mainte fois paralysé par différents mouvements engendrant des négociations parfois entre transporteurs et gouvernement.

Selon le vice-président Abdoul Rasmane Dianda l’Uatraf,leur structure n’a pas de désaccords avec les autres mouvements et syndicats des transporteurs << nous sommes 19 syndicats et nous allons travailler avec tout le monde>> dit-il.

Bako Wamboe

Stagiaire 

www.libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 − 6 =