spot_img
spot_img

La DG de UBA Afrique plaide en faveur d’un financement sûr et de partenariats pour stimuler le développement de l’infrastructure en Afrique

Publié le : 

Publié le : 

La DG de UBA Afrique plaide en faveur d’un financement sûr et de partenariats pour stimuler le développement de l’infrastructure en Afrique.

En vue de répondre au besoin critique de développement de l’infrastructure à travers le continent, l’administrateur et directrice générale de UBA Afrique, Mme Abiola Bawuah, a souligné l’importance de sécuriser le financement et de forger des partenariats stratégiques.

Tout en reconnaissant le rôle essentiel que jouent les infrastructures dans la croissance économique et l’amélioration des moyens de subsistance sur le continent, elle a souligné l’urgence d’efforts concertés pour combler le déficit d’infrastructures du continent.

S’exprimant lors d’une table ronde sur le développement des infrastructures en Afrique, à l’occasion du lancement du Dialogue 2025 sur la prospérité en Afrique, Mme Bawuah a souligné la présence de banques régionales, commerciales et de développement en Afrique qui, selon elle, pourraient offrir le soutien nécessaire au financement des infrastructures pour propulser la croissance en Afrique.

Elle a insisté sur l’importance de la collaboration entre tous les acteurs financiers en vue de mettre en commun des fonds pour le développement de l’Afrique, tout en rappelant la contribution de UBA au développement des infrastructures au fil des ans en Afrique, y compris au Ghana.

Elle a exprimé la volonté de voir la banque panafricaine s’associer avec les gouvernements et d’autres entités pour conduire l’agenda de développement de l’Afrique en ce qui concerne la réduction du déficit d’infrastructures en Afrique.

Mme Bawuah a également évoqué le besoin de mécanismes de financement durables, en ajoutant : « Notre quête d’infrastructures de qualité comme [PN1] les routes, les chemins de fer, les télécommunications, etc. doit être payée, et nous devons donc démontrer notre capacité à payer le financement ».

Elle a pointé le financement par UBA d’un projet routier de 300 millions de dollars en Afrique australe, qui est maintenu grâce à des mécanismes de péage des usagers.

Mme Bawuah a également appelé à des dialogues visant à réduire les coûts de financement afin de rendre les prêts plus viables pour les banques et a exhorté l’African Prosperity Network (APN) à organiser des discussions entre les banques, la Banque du Ghana, la communauté des affaires et d’autres parties prenantes afin d’atteindre cet objectif.

La banquière a par ailleurs plaidé en faveur d’une révision des bourses en Afrique, notant leur sous-performance et suggérant des améliorations pour mieux soutenir les initiatives de développement d’infrastructures à travers l’Afrique avec des fonds à long terme.

Le panel de discussion a vu la participation de personnalités éminentes, telles que le PDG du groupe Telecel, Moh Damush, le directeur général du SSNIT, Kofi Bosompem Osafo-Marfo, et l’honorable John Peter Amewu, ministre du développement des chemins de fer au Ghana.

United Bank for Africa Plc est une institution financière panafricaine de premier plan, offrant des services bancaires à plus de trente-cinq (35) millions de clients, à travers 1 000 bureaux d’affaires et points de contact avec la clientèle dans 20 pays africains.

Présente à New York, Londres, Paris et Dubaï, UBA relie les personnes et les entreprises à travers l’Afrique par le biais de services bancaires de détail, commerciaux et d’entreprise, de paiements transfrontaliers innovants et de transferts de fonds, de financement du commerce et de services bancaires auxiliaires.

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...