Home Société  UNAPES-B. « Nous l’avons dit et répété à plusieurs reprises : les APE sont...

 UNAPES-B. « Nous l’avons dit et répété à plusieurs reprises : les APE sont ce que les parents d’élèves veulent qu’elles soient » Hector Ouédraogo  

Burkina Education IPE
Hector Ouédraogo (milieu) fait Président de l'International des parents d'élèves (IPE).

Le bureau de l’Union nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du Burkina (UNAPES-B) a animé une conférence de presse, le jeudi 15 avril 2021 à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur des points tels que la gestion des associations des parents d’élèves et la nouvelle réforme du système éducatif.

Par André-Martin Bado

La gestion des frais de l’Association des parents d’élèves (APE) est un sujet qui défraie régulièrement la chronique. A ce sujet, l’Union nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du Burkina (UNAPES-B) voudrait rassurer les parents qu’elle reste attachée au strict respect des textes qui régissent le fonctionnement des APE de base. « Nous l’avons dit et répété à plusieurs reprises, les APE sont ce que les parents d’élèves veulent qu’elles soient » affirme le président de l’UNAPES-B, Hector Ouédraogo. Il indique par ailleurs que les cas de dysfonctionnement doivent être dénoncés.

M. Ouédraogo a rassuré que son organisation a toujours pris ces responsabilités pour les cas de dysfonctionnements qui lui sont rapportés. Le président de l’association a invité les éducateurs et les élèves à dénoncer « ces APE qui ont oublié leur mission qui est de servir les élèves».

Hector Ouédraogo a rappelé que le montant des cotisations APE est de 5000 francs CFA par élève chaque année dans les établissements publics et de 2000 francs CFA dans le privé dont 20% est réservé aux fondateurs et 80% aux APE. Les fonds collectés doivent être déposés dans un compte ouvert dans une institution financière.

Le président de la faîtière des parents d’élèves a fait savoir que 60% des 5000 francs CFA réclamés dans le public est dédié au fonctionnement et aux activités de l’association. Il s’agit principalement de la prise en charge des vacations, de  l’acquisition de matériels didactique, de la  construction d’infrastructure, et des activités socio-culturelles et des voyages d’étude.

Au sujet de la réforme du système éducatif entreprit par le gouvernement, l’UNAPES-B dit avoir contacté les ministères concernés. Elle dit être rassurée des clarifications apportées. « Nous restons toujours attentifs aux changements qui s’opèrent et veillerons à ce que nos enfants puissent poursuivre leurs études dans des conditions optimales de réussite » a dit, Hector Ouédraogo

L’association a profité de l’occasion pour annoncer l’élection de Hector Ouédraogo à la tête de l’Internationale des parents d’élèves (IPE), le 27 mars dernier au cours d’un congrès tenu à Dakar au Sénégal.

www.libreinfo.net