spot_img
spot_img

Coopération : le Niger dans le collimateur de l’Union Européenne  

Publié le : 

Publié le : 

L’Union européenne a adopté, le 23 octobre 2023, un cadre juridique lui permettant de prendre des sanctions contre le régime militaire arrivé au pouvoir au Niger par un coup d’État. 

Par Issoufou Ouédraogo 

Les 27 pays de l’Union européenne ont fermement condamné ce putsch, alors que les militaires retiennent en captivité le président élu, Mohamed Bazoum.

En effet, au lendemain du coup d’État du général Tiani, l’Union européenne avait suspendu son aide budgétaire au pays sahélien. Il avait aussi cessé toute coopération sécuritaire.

Le régime juridique validé par les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne offre un cadre pour «sanctionner les individus et entités responsables d’actions qui menacent la paix, la stabilité et la sécurité au Niger», a précisé le Conseil européen dans un communiqué.

Cela vise ceux qui portent atteinte à l’ordre constitutionnel, à la démocratie et à l’Etat de droit, ou constituent de graves violations ou abus des droits de l’homme.

De telles sanctions consistent généralement en un placement sur une liste noire qui entraîne un gel des avoirs dans l’UE, une privation d’accès à des financements venus d’Europe et une interdiction d’entrer sur le territoire européen.

Ce régime de sanctions prévoit une exemption pour l’aide humanitaire et «les activités répondant aux besoins humains fondamentaux» a précisé le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Campagne agricole : Le manque de pluie inquiète des agriculteurs

Le gouvernement burkinabè a lancé une offensive agricole. Malheureusement, la saison pluvieuse, capricieuse, lance, elle aussi, sa contre-offensive et inquiète les paysans. De Lallé...

Affaire parcelles de Pala : Rendez-vous le 25 juillet pour le verdict

Poursuivis pour avoir accepté des cadeaux ou un avantage indu en lien avec leurs fonctions dans le cadre de l'aménagement de la zone de...

Mali: décès de l’artiste musicien Toumani Diabaté à 58 ans

Le célèbre artiste musicien malien, Toumani Diabaté est décédé ce vendredi 19 juillet 2024 à Bamako dans la capitale malienne selon sa famille. Par Hakim...

Burkina : Les douanes mobilisent plus de 523 milliards FCFA au 1er semestre 2024

La Direction générale des douanes a mobilisé 523 milliards 858 millions 892 mille 544 FCFA au titre du premier semestre de l’année 2024. Le...

Burkina : Une trentaine de personnes devant le juge pour une affaire de parcelles 

Une trentaine de personnes comparaissent ce 19 juillet 2024 à la session spéciale du Tribunal de grande instance Ouaga I. Composés entre autres de...
spot_img

Autres articles

Burkina/Campagne agricole : Le manque de pluie inquiète des agriculteurs

Le gouvernement burkinabè a lancé une offensive agricole. Malheureusement, la saison pluvieuse, capricieuse, lance, elle aussi, sa contre-offensive et inquiète les paysans. De Lallé...

Affaire parcelles de Pala : Rendez-vous le 25 juillet pour le verdict

Poursuivis pour avoir accepté des cadeaux ou un avantage indu en lien avec leurs fonctions dans le cadre de l'aménagement de la zone de...

Mali: décès de l’artiste musicien Toumani Diabaté à 58 ans

Le célèbre artiste musicien malien, Toumani Diabaté est décédé ce vendredi 19 juillet 2024 à Bamako dans la capitale malienne selon sa famille. Par Hakim...

Burkina : Les douanes mobilisent plus de 523 milliards FCFA au 1er semestre 2024

La Direction générale des douanes a mobilisé 523 milliards 858 millions 892 mille 544 FCFA au titre du premier semestre de l’année 2024. Le...

Burkina : Une trentaine de personnes devant le juge pour une affaire de parcelles 

Une trentaine de personnes comparaissent ce 19 juillet 2024 à la session spéciale du Tribunal de grande instance Ouaga I. Composés entre autres de...