Accueil Société Wanep Burkina : 65 moniteurs formés en alerte précoce pour contribuer à...

Wanep Burkina : 65 moniteurs formés en alerte précoce pour contribuer à une élection apaisée en 2020

Photo des participants à la formation
Photo des participants à la formation

A quelques mois des élections couplées de 2020, le Réseau Ouest Africain pour l’Édification de la Paix au Burkina (WANEP/Burkina) prend des dispositifs en amont pour un scrutin apaisé et sans violence. Cette organisation a élaboré un projet d’indicateur devant permettre de suivre, en temps réel, les causes et les mécanismes de déclenchement des violences électorales afin de contribuer à une réponse rapide. En prélude aux échéances électorales,Wanep organise en faveur de soixante-cinq (65) moniteurs communautaires un atelier de formation à Ouagadougou du 7 au 8 juillet 2020. Ils seront chargés de faire la surveillance des indicateurs relatifs à la violence.

Par André-Martin Bado (stagiaire)

Cet atelier de formation a pour but de contribuer à l’opérationnalisation efficiente de la plateforme ‘’BURKINA ELECTS’’, par le renforcement des capacités des moniteurs communautaires venus des 13 régions du Burkina.Cette rencontre sera l’occasion de développer leurs compétences en analyse des conflits liés aux élections, renforcer leurs capacités en gestion des différends électoraux pour leur permettre d’intervenir pour la crédibilité du processus et développer des stratégies de collaboration multi-acteurs pour la gestion des litiges électoraux.

Selon l’ancien Ambassadeur Filippe Savadogo membre du conseil d’administration de WANEP/Burkina, président du dialogue sans frontière, « Ces moniteurs venus des différentes localités du Burkina seront outillés pour prendre part aux élections à venir, ils sont là pour des missions d’alerte précoce, pour remonter les informations vers la centrale afin de montrer dans chaque région ou province comment se déroule ces élections ».

WANEP attend de ces moniteurs une familiarisation avec les indicateurs pour le monitoring des violences électorales « WANEP veut contribuer à ce que les élections soient apaisées malgré le contexte sécuritaire et sanitaire donc à l’issu de cet atelier nous attendons de ces participants de s’approprier des indicateurs qui ont été développés et valider par les organisations de la société civile » a laissé entendre Alice Combray coordinatrice nationale de WANEP/ Burkina.

A en croire les participants, cette formation est la bienvenue, elle va permettre de relayer les incidents qui pourraient subvenir afin de prévenir les violences électorales. Selon Mariam Ouédraogo une monitrice de la province du Zandoma « à l’issu de cette formation je compte être munir des capacités pour pouvoir prévenir les violences électorales dans nos localités et surtout être au diapason de toute l’actualité et pouvoir relayer à WANEP tout incident qui pourrait arriver dans ma localité afin d’avoir un scrutin apaisé, libre et transparent ».

Rappelons que WANEP est appuyé par l’Union Européenne et est en collaboration avec Diakonia,l’Ambassade royal du Danemark et la confédération Suisse.

www.libreinfo.net