Home Société Lutte contre les VBG: Wanep Burkina désigne dix femmes députées ambassadrices de...

Lutte contre les VBG: Wanep Burkina désigne dix femmes députées ambassadrices de son agenda femme paix et sécurité

0
Wanep femme paix sécurité
Dr Julienne Gue représentante de la coalition nationale des femmes.

Le Réseau Ouest-Africain pour l’Édification de la Paix (WANEP) Burkina a installé officiellement des femmes députées comme ambassadrices de son agenda femme paix et sécurité. La cérémonie d’installation a eu lieu le jeudi 11 novembre 2021.C’était au cours de la clôture de l’atelier sur le renforcement des plateformes institutionnelles pour l’élaboration de la politique et loi en faveur de l’agenda femmes paix et sécurité du 10 au 11 novembre 2021.

Par André-Martin Bado

Wanep Burkina et la Coalition nationale des femmes (CNF) ont désigné des femmes parlementaires ambassadrices de l’agenda femmes paix et sécurité. Elles étaient au nombre de 10 femmes députées qui ont été honorées. Cette cérémonie d’installation intervient après deux jours d’échanges visant à faciliter l’examen et l’élaboration de lois et politiques concernant l’autonomisation politique et économique de la femme.

Dr Julienne Gue, représentante de la Coalition nationale des femmes (CNF) explique que ce deuxième atelier sur le projet« Bâtir une approche inclusive de relance post Covid-19 ,de sortie de crises et de réforme de la gouvernance au Sahel phase II»,  était de faire l’état du cadre juridique général du Burkina« nous avons repassé en revue les lois qui font la promotion et qui visent à protéger la femme et la jeune fille. Nous avons échangé sur leurs faiblesses, leurs difficultés et leurs opérationnalisations. Avec l’appui de ses élues qui représentent la population au niveau de l’Assemblée nationale nous avons pris des engagements pour que justement tout ce cadre juridique soit efficacement mis en œuvre».

Dr Gue a souhaité qu’à travers ces lois, la paix et la sécurité soient une réalité. Durant l’atelier, il a aussi été question de la loi sur le quota genre. «nous avons fait une analyse critique sur la loi quota gens de façon à pouvoir proposer des recommandations. Nous avons également proposé une relecture parce que sur beaucoup de points il y a des problèmes».

wanep Burkina
Présidium

Pour ces femmes députées ,les échanges ont permis d’examiner le cadre juridique national relatif au programme femme, paix et sécurité. «Nous avons eu deux jours d’échange au terme duquel nous avons toutes élaboré et adhéré à une feuille de route. Nous allons le mettre en œuvre à travers notre participation en tant que parlementaire du Burkina Faso. Nous avons se devoir, ce droit d’interpeller l’exécutif. C’est en cela que nous avons accepté cette mission de l’agenda femme, paix et sécurité. Nous avons prévu de parler de ça à l’Assemblée nationale» a confié l’honorable Rockya Rouamba coordinatrice réseau caucus genre et des femmes parlementaires.

wanep Burkina
Une vue des femmes parlementaires élevées au rang d’ambassadrices de l’agenda Femmes, paix et sécurité (FPS)

Les partenaires sont satisfaits des échanges 

Le représentant de la CEDEAO, Julião Mane réitère ses encouragements à l’endroit des femmes parlementaires. «Je suis très satisfait de la manière dont les sessions se sont déroulées au nom de la CEDEAO nous restons disponibles».

Venu du Bénin ,Houngan Ayemona de l’ONG Femwise-Africa dit qu’elle est très fière des concertations avec les femmes députées «je repars avec l’assurance qu’avec votre savoir faire et votre savoir être. Vous saurez convaincre tous les gouvernants femme et homme de ce que l’Afrique à besoin constamment paix et sécurité ». Selon elle, la femme doit participer à une Afrique sans violence. 

www libreinfo.net 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 − 8 =