spot_img

28e Nuits atypiques de Koudougou : l’ambiance avant l’ouverture officielle

Publié le : 

Publié le : 

A quelques heures de l’ouverture officielle des activités de la 28e Nuits atypiques de Koudougou, les derniers préparatifs vont bon train. Des bruits de marteaux par ici, des coups de pèles par là, et des techniciens qui s’affairent pour les réglages des instruments. C’est le constat fait par Libreinfo.net ce mercredi 29 novembre 2023 dans la cité du cavalier rouge dans la région du Centre-Ouest.

Par Issoufou Ouédraogo depuis Koudougou

Pour cette 28e nuits atypiques de Koudougou (NAK), les organisateurs mettent les petits plats dans les grands pour offrir une soirée inédite aux visiteurs.

Actuellement, ils sont nombreux les Koudougoulais qui convergent vers le site des NAK. Les uns attirés par la musique, les autres pour faire connaissance des lieux et repérer leurs stands d’exposition et de vente.

Certains stands sont déjà décorés et attirent les premiers visiteurs. L’étudiante, Amandine Toé est propriétaire d’un stand de vente de bière locale communément appelée dolo.

Nuits atypiques Koudougou
L’étudiante, Amandine Toé est propriétaire d’un stand

«Ma particularité, c’est que je vends du dolo Samo, cette bière locale qui vient de Toma (province du Nayala, dans la boucle du Mouhoun, précisément dans le village Koin.). « Elles sont nombreuses ces personnes qui adorent cette bière locale» explique Amandine Toé

Pour attirer les clients, j’ai recruté deux belles filles pour le service, affirme-t-elle et d’autres secrets, ajoute-t-elle, que notre interlocutrice dit réserver pour ses clients.
Elle conclut qu’au regard déjà de l’affluence de ce matin «nous espérons faire de bonnes affaires»

Sur un autre stand non loin de la vendeuse du dolo, un groupe de jeunes filles s’active. Elles nettoient des tables, coupent des condiments et des grillages pour vendre des brochettes. Ce groupe de filles est uniquement composé d’étudiantes.

Elles ont décidé d’unir leurs efforts pour tirer profit de cette 28è NAK « Nous sommes venus prendre un stand pour faire des brochettes, les sauces, les merguez et de la salade. Les NAK de cette année s’annonce bien puisque nous voyons que les gens viennent de partout », explique Nadège Konkobo, porte-parole du groupe.

A côté des propriétaires de stands, il y a certains qui sont venus chercher de petits contrats de journée avec des patrons de stands afin de pouvoir joindre les deux bouts.

C’est le cas de cette étudiante, Léonie Sawadogo. « Je viens d’avoir un job de 2000 FCFA par jour. Cela va me permettre d’acheter même si c’est un document et envoyer un peu d’argent à ma maman au village » dit-elle.

Sur le site des NAK, au secteur 10 de la ville, tout se met en place pour cette 28è NAK placée sous le thème « Culture et Agriculture », prévue du 29 au 3 décembre 2023.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...