spot_img
spot_img

Burkina/Etalons : désignation de Brama Traoré comme nouveau coach, ce que pensent certains Ouagalais

Publié le : 

Publié le : 

Brama Traoré a été choisi comme nouvel entraîneur de l’équipe nationale de football, en remplacement de Hubert Velud. C’est le 11 mars 2024 que la Fédération Burkinabè de football a publié l’information. Libreinfo.net a recueilli l’avis de certains Ouagalais au lendemain de la désignation du nouveau sélectionneur.

Par Emilienne Compaoré

Le 11 mars 2024, le nom du nouveau sélectionneur des Étalons a été révélé au public. Brama Traoré est donc le nouvel entraîneur de l’équipe nationale de football.

Des Ouagalais se prononcent sur cette désignation. Ainsi, selon Kader Traoré, gérant d’une buvette dans le quartier patte d’oie, la fédération a fait un bon choix : « Je trouve que le choix qui a été porté sur Brama Traoré est très bon».

« A partir du moment où ils ont décidé de choisir un entraîneur national, on ne peut que les soutenir » dit-il. Notre interlocuteur propose ensuite que Brama Traoré rajeunisse l’équipe pour avoir de très bons résultats.

« C’est vraiment un très bon choix » pense également Rasmané Ilboudo, un menuisier que nous avons trouvé dans le quartier de la patte d’oie : « Je suis très content du choix porté sur cet entraîneur national. La fédération a fait un très bon choix.»

« Que Dieu lui donne la force afin qu’il puisse aller de l’avant avec les joueurs et nous rapporter la coupe en 2025 ». C’est le souhait exprimé par Rasmané Ilboudo

Kassoum Congo, vendeur de lit au marché de Cité An II, lui, partage le même avis que ces deux prédécesseurs : « Comme c’est un National ; je trouve que c’est un bon choix. C’est vrai qu’on ne connaît pas son niveau mais je crois que tout ira bien.»

« Brama Traoré a été l’entraîneur des joueurs de moins de 20 ans. Il se débrouillait bien. On attend qu’il nous montre maintenant sa performance avec les joueurs de l’équipe A. On attend la coupe en 2025 », a affirmé Kassoum Congo.

Lassané Conseibo, commerçant au marché de Cité An II, par contre, estime que Kamou Malo aurait été le bon choix : « Celui que je voulais comme entraîneur c’est Kamou Malo. Je trouve qu’il travaille bien. De plus, il s’entendait bien avec les joueurs. »

« Pour la CAN 2021 au Cameroun, on a tous vu ce que Kamou Malo a fait. Grâce à lui, les joueurs sont allés en demi-finale. Je crois que la fédération aurait dû le choisir », conclut-il.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...