spot_img
spot_img

Burkina/ASCE-LC : Sale temps pour les débiteurs de l’Etat

Publié le : 

Publié le : 

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, l’Autorité supérieure de contrôle d’État et lutte contre la corruption (ASCE-LC) du Burkina semble donner des insomnies aux débiteurs de l’Etat. À commencer par ceux de l’Assemblée nationale. En effet, des anciens députés sont invités à rembourser les prêts contractés pour achat de véhicules  au cours de leur législature.

Par Daouda Kiekieta

Lors de son discours à la nation à l’occasion du Nouvel An, le capitaine Ibrahim Traoré a dit donner carte blanche à la justice pour faire son travail.

Bien avant ce quitus du chef de l’Etat, l’ASCE-LC avait entrepris des actions contre les députés de la 7e et de la 8e législature dans le cadre du contrôle de la gestion financière et comptable de l’Assemblée Nationale, exercices 2018-2021.

Dans un communiqué rendu public le 27 décembre 2022, l’institution de contrôle d’État avait invité ces anciens députés à rembourser les prêts véhicules contractés au cours leurs législatures.

« J’invite les députés de la 7e et de la 8e législature, ayant bénéficié des sommes au titre des prêts véhicules à bien vouloir reverser lesdites sommes, sous huitaine, dans les caisses de l’Agent comptable central du Trésor (ACCT), à compter de la publication du présent communiqué » avertissait le Contrôleur général d’État M. Philippe Néri Kouthon Nion.

Ce communiqué avait été décrié par les députés qui estimaient que l’ASCE-LC devrait d’abord leur adresser une correspondance pour demander des explications.

Malgré cette sortie des députés, l’ASCE-LC a saisi le ministère des Finances pour exiger le remboursement des sommes dues. Une liste des députés qui doivent au Trésor public a été transmise audit ministère.

Outre ces députés, plusieurs personnalités, dont des anciens ministres, ont eu affaire à cette institution.

M. Ousmane Nacro, l’un des anciens ministres du régime du président du Faso renversé, M. Roch Marc Christian Kaboré, est un des premiers interpellés dans cette opération de transparence dans la gestion publique. Il a déjà été placé à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO) le 9 janvier dernier pour blanchiment de capitaux, délit d’apparence, favoritisme et soustraction de biens par un agent public.

Le 12 octobre 2022, un avis de « recherche criminelle » contre l’ex- Directeur général du Centre de gestion des cités (CEGECI), Boureima Thiombiano avait été lancé par l’ASCE-LC.

Ce dernier est poursuivi pour corruption, enrichissement illicite, surfacturation, fraude fiscale, prise illégale d’intérêts, de délit d’apparence, de favoritisme, de blanchiment de capitaux et d’entrave à la justice.

Le président du Parti Panafricain pour le Salut (PPS), M. Abdoulaye Mossé, lui, est sous le coup d’une procédure de l’autorité de contrôle, avait annoncé son parti.

Depuis mars 2022, l’ASCE-LC a lancé une vaste opération d’audit de la gestion des institutions publiques. La Police judiciaire, la Police nationale, la Gendarmerie nationale ainsi que l’armée sont également dans le collimateur de cette institution.

Lire aussi: Burkina : les députés de la 7e et 8e législatures sommés de rembourser les prêts qu’ils avaient contractés pour s’acheter de véhicules

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : l’économie pourrait connaître une croissance projetée de 6,0% en 2025

Le conseil des ministres du 20 juin 2024 a adopté un rapport relatif à un projet de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle...

Burkina/Education et formation : une Initiative présidentielle pour dynamiser le secteur

(Ouagadougou, 20 juin 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce jeudi, l’hebdomadaire Conseil des ministres. Selon le ministre d’Etat,...

La Côte d’Ivoire, 2e économie d’Afrique de l’Ouest après le Nigeria

En 2023, l'activité économique ivoirienne est restée robuste, avec un taux de croissance de 6,5%, selon le président Alassane Ouattara qui s’est exprimé, le...

Burkina : 445,6 milliards FCFA de crédits octroyés au premier trimestre 2024

Le volume des crédits octroyés au Burkina Faso au cours du mois de mars 2024 s'accroît de 63,5 milliards de F CFA par rapport...

Burkina: Coris Bank fournit un prêt à Orezone pour agrandir sa mine d’or de Bomboré

Le groupe Coris Bank de l’homme d’affaires burkinabè Idrissa Nassa entend fournir un prêt à la Société minière Orezone Gold SA pour agrandir sa...
spot_img

Autres articles

Burkina: Djourmité Nestor Noufé nommé Directeur général du Programme national de volontariat

Djourmité Nestor Noufé a été nommé jeudi en conseil des ministres, Directeur général du Programme national de volontariat au Burkina Faso (PNVB). Il a...

Fête de la musique : Au-delà des cymbales et des plaidoyers

Youpi, c’est la fête de la musique ! Une manifestation qui réunit, le 21 juin de chaque année, artistes-musiciens et mélomanes de tous horizons,...

Burkina : l’économie pourrait connaître une croissance projetée de 6,0% en 2025

Le conseil des ministres du 20 juin 2024 a adopté un rapport relatif à un projet de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle...

Burkina : Compte rendu du conseil des ministres du 20 juin 2024

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 20 juin 2024, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 15 H...

Burkina/Média: l’émission 7 infos de la télé BF1 suspendue pour 2 semaines

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la communication (CSC) aurait suspendu l'émission 7 Infos de la télévision privée BF1 pour une durée de...