spot_img
spot_img

Burkina : 6,3 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire

Publié le : 

Publié le : 

Lors de son point de presse le 21 mars 2024,  à Ouagadougou, le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Volker Türk a affirmé que la situation sécuritaire au Burkina Faso est «alarmante» et qu’elle engendre des conséquences au plan humanitaire et des droits humains.

Par Prisca Konkobo

«Il y a 2,3 millions de personnes qui sont en insécurité alimentaire, plus de 2 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays, ainsi que 800 000 enfants non scolarisés. Au total 6,3 millions de personnes sur une population de 20 millions sont dans le besoin d’assistance humanitaire», déclare Volker Türk.

1335 violations et abus des droits humains au Burkina Faso ont été enregistrés en 2023 par le bureau des Nations unies aux droits de l’homme. Ces exactions ont causé la mort de «3800 victimes civiles».

«La protection des civils est primordiale. Une telle violence gratuite doit cesser et les auteurs doivent répondre de leurs actes», s’insurge Volker Türk. 

Il reconnaît que les groupes armés terroristes sont «responsables de la grande majorité des violations commises contre les civils».

Il  demande néanmoins à ce que les FDS et VDP responsables de violations graves fassent « l’objet d’enquêtes approfondies et de mesures correctives.»

«Cela est essentiel pour instaurer un climat de droit et d’ordre pour bâtir la confiance entre les civils et les autorités et pour éviter l’impunité», explique-t-il.

Le Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, souhaite une transition inclusive.  «Il est essentiel de garantir la participation significative et inclusive, y compris des femmes, des jeunes et de toutes les communautés, même les plus marginalisées. Il est également essentiel de créer un environnement favorable aux acteurs de la société civile et d’écouter les points de vue divergents, afin que chacun puisse exercer ses droits humains sans crainte de représailles», souligne-t-il.  

Il donne l’assurance de l’engagement de son bureau à «accompagner le peuple burkinabè dans les prochaines étapes de la transition, ancrées dans les droits humains.»

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...