spot_img
spot_img

Burkina Faso : l’autonomisation et la résilience des femmes au coeur d’un panel de l’ONG Oxfam

Publié le : 

Publié le : 

L’ONG Oxfam Burkina a organisé un panel ce 18 mars 2023 à Ouagadougou sur l’autonomisation et l’implication des femmes dans la promotion de la cohésion sociale. Ce panel entre dans le cadre de la célébration en différée de la Journée internationale des Droits de la femme.

Par Daouda Kiekieta

L’ONG Oxfam au Burkina a célébré en différé vendredi 17 mars la journée internationale des Droits de la femme commémorée, le 8 mars de chaque année. En tant qu’organisation féministe et pour marquer cette commémoration, l’ONG a organisé un panel d’échanges et de partage d’expériences.

Ce panel est placé sous le thème : « Pour bâtir des communautés résilientes au Burkina Faso : autonomisation et implication des femmes dans la promotion de la cohésion sociale ».

Il vise à montrer les actions et acquis d’Oxfam au Burkina Faso dans le cadre de son mandat féministe et à valoriser les réalisations de ses partenaires de mise en œuvre des différents projets à travres le pays.

Mme Noamie Ouédraogo, trésorière du Réseau des femmes de foi pour la paix au Burkina (REFFOP) est l’une des panélistes. Pour elle, « la femme est le centre de la vie et la femme est mère de l’humanité. Il serait très difficile de faire la paix sans associer la femme ».

Dans le processus de l’autonomisation de la femme, Mme Ouédraogo témoigne que des femmes autonomes économiquement arrivent à bien gérer leurs familles. « Lorsque nous étions en train de mettre en œuvre l’un des projets d’autonomisation, nous avions reçu des témoignages de maris qui attestaient que l’autonomisation de leurs femmes a ramené l’entente dans la famille ».

252 910 bénéficiaires directes des actions de l’ONG Oxfam au Burkina

Selon le Directeur Pays par intérim de Oxfam au Burkina, M. Karim Séré, « entre 2021 et 2022, nos actions ont touché 252 910 bénéficiaires directes dont 117 611 femmes (47%) et 135 299 hommes (53%) grâce à l’appui à environ 45 organisations partenaires de mise en œuvre ».

autonomisation résilience femmes
M. Karim Séré, Directeur pays par intérim de l’ONG OXFAM au Burkina

« Cela prouve à suffisance la portée de nos interventions et la réduction des inégalités des personnes exposées et marginalisées victimes de conflits », indique M. Séré.

A en croire M. Karim Séré, ce panel vise à mettre en avant nos héroïnes, qui défient chaque jour le terrain du développement grâce à une bonne résilience, pour contribuer au renforcement de la cohésion sociale, à la prévention des conflits en favorisant la résilience et l’autonomisation économique des femmes et des hommes.

Pour sa part, Mme Habibou Ouédraogo, représentante du ministère du Genre et de la Famille, a estimé que les défis majeurs de l’autonomisation des femmes au Burkina Faso restent le difficile accès aux financements et à l’information.

autonomisation résilience femmes
Des participants au panel

« Nous voyons beaucoup d’associations et de structures qui œuvrent pour l’autonomisation des femmes. Mais le problème est que les bénéficiaires n’ont pas souvent accès à l’information pour dénicher ces opportunités », a dit Mme Habibou Ouédraogo.

Oxfam est une ONG mondiale qui lutte contre les inégalités pour mettre fin à la pauvreté et aux injustices. Au Burkina Faso, l’ONG travaille aux côtés des populations de plusieurs localités, afin d’apporter un changement durable.

Lire aussi: Lutte contre la faim: Oxfam appelle les gouvernements à augmenter les investissements consacrés à l’agriculture

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Burkina Faso :  les femmes sont les plus exposées au sous-emploi

Selon le rapport thématique 2023 sur l’ inadéquation entre le chômage et la structure informelle de l’économie burkinabè, les femmes sont les plus exposées...

Burkina : l’économie connaît une hausse de 3,0%

Le conseil des ministres s'est tenu le  22 mai 2024 à Ouagadougou. Il en ressort que l’année 2023 a connu une hausse de croissance...

Sécurité et santé au travail: l’OST échange avec ses partenaires à Bobo Dioulasso

L’Office de santé des travailleurs (OST) a organisé le mercredi 22 mai 2024 à Bobo-Dioulasso, une rencontre d’échanges et d’informations avec ses partenaires. C’est...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...