spot_img
spot_img

Octobre rose : on peut guérir du cancer du sein, témoignage de Adji

Publié le : 

Publié le : 

Le mois d’octobre est aussi appelé octobre rose, un mois consacré à la communication sur le dépistage du cancer de sein. Libreinfo.net se fait le devoir de sensibiliser aussi les femmes sur le dépistage. Pour ce numéro, nous avons rencontré l’artiste Adjaratou Sanon Diarra alias « Adji », qui se remet progressivement de son cancer de sein. Témoignage.

Par Issoufou Ouédraogo

Adjaratou Sanon Diarra, alias « Adji » est une jeune dame de trente-deux ans.

Optimiste et courageuse, elle est mère d’un enfant et atteinte du cancer du sein en août 2022. Actuellement, elle est en phase de rémission. Elle témoigne.

«  C’était lors d’une discussion avec une sœur que ma main a touché ma poitrine. J’ai senti qu’il avait quelque chose de dur, voilà comment j’ai découvert le nodule » raconte-telle avec émotion.

Suite à cette découverte « j’ai été voir un gynécologue qui m’a dit de faire un écho mammaire et après ma mammographie, le spécialiste a dit de faire un examen spécifique. Ce qui m’a permis aussi de gagner en temps pour faire le traitement à l’extérieur ».

L’artiste musicienne burkinabè, ex- compagne de Black So Man, « Adji » explique que lorsqu’elle est allée au Maroc pour les examens, les docteurs ont confirmé que c’était « le cancer le plus violent ».

« Mais j’avais toujours le sourire à tout moment parce que je sais que spirituellement, je suis guérie par la grâce des prières. Peu importe ce qui inquiète, faisons-le avec bonne humeur », raconte-t-elle

En ce qui concerne le traitement, elle affirme : « je peux dire que le traitement n’est pas facile, il faut être fort dans la tête. Quand tu as le cancer, on te dit que tu ne vas pas vivre longtemps encore ».

Mais elle soutient qu’il faut bannir la peur : « je me suis rendue compte que les personnes autour des malades ne savent pas aussi comment accompagner les malades. Quand tu fais la chimiothérapie, il y a la fatigue, si autour du malade, il n’y a pas d’amour, cela va jouer sur le malade ».

Pour Adji , « réellement le cancer coûte cher et il faut que main dans la main, nous puissions combattre le cancer avec sourire et espoir ». C’est dans ce cadre qu’elle organise Adji Days contre le cancer avec le slogan « sourire et espoir pour vaincre le cancer ».

Et dans « le combat contre le cancer, la chose à faire, c’est la prévention. La prévention, c’est quoi, c’est le dépistage. Pour gagner la lutte contre le cancer, c’est le dépistage. Plus on est dépisté tôt, plus on a la chance de s’en sortir », dit-elle.

Adji est donc engagée désormais contre le cancer du sein. Elle organise des campagnes de sensibilisation et de collecte de fonds.

« Nous sommes obligés de communiquer autour de cette maladie. Pour ce faire, on organisera des activités dans ce mois d’octobre rose. Il s’agira de faire des concerts pour collecter des fonds pour accompagner des femmes, car beaucoup de femmes en souffrent », conclut-elle.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...