spot_img

Burkina : CASEM du ministère des Infrastructures, 73% de taux d’exécution des activités en 2023

Publié le : 

Publié le : 

La première session ordinaire de l’année 2023 du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère des Infrastructures et du Désenclavement s’est ouverte ce jeudi 28 décembre 2023 à Ouagadougou. Le ministère affiche un taux d’exécution physique globale des activités de 73%.

Par Daouda Kiekieta

Placée sous le thème : « Réalisation des infrastructures de transport et contre-performance des entreprises du domaine de BTP : quelles stratégies pour une mise en œuvre efficace des projets routiers », le Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère des Infrastructures et du Désenclavement constitue un cadre pour faire le bilan exhaustif des réalisations de l’année 2023. 

C’est également un cadre d’échanges sur le budget de fonctionnement du ministère, le plan de passation des marchés, ainsi que l’examen et l’adoption du programme d’activités de l’année 2024 du département.

Au cours de l’année 2023, «l’analyse du bilan des activités fait ressortir un total de 161 activités programmées dont 60 sont achevées, 94 sont en cours d’exécution et 7 n’ont pas connu de début d’exécution, soit un taux d’exécution physique global de 73%» a indiqué le ministre  des Infrastructures Adama Luc Sorgho.

CASEM ministère Infrastructures
Adama Luc Sorgho, ministre des Infrastructures et du Désenclavement

En matière de réalisation d’études et de travaux routiers, plusieurs acquis ont été enregistrés selon le chef de département des infrastructures. Il s’agit, entre autres, de l’aménagement de 118,34 km de pistes rurales et 31,58 km de voiries urbaines et des travaux d’entretien périodique de la route nationale n°2 (RN2) Gourcy-Ouahigouya.

En outre, des travaux de construction de 3 postes de péage moderne (Ouaga-sortie Fada, Ouaga-sortie Bobo, Bobo-sortie Ouaga) et des études de protection et de sécurisation des emprises de la RN1 contre l’exploitation de la carrière de sable à l’entrée de Bobo Dioulasso ont été réalisés.

Une trentaine de contrats résiliés

Selon le ministre Sorgho, «l’exécution des projets routiers, au-delà du contexte sécuritaire, a été fortement impactée par un certain nombre de difficultés et pas des moindres dont la contre-performance des entreprises du BTP, principaux partenaires dans l’exécution des travaux routiers», d’où le choix du présent thème.

Il précise qu’un diagnostic de la situation sera établi, afin d’identifier des pistes de solutions pour une meilleure mise en œuvre des projets, surtout dans les zones à fort défi sécuritaire.

CASEM ministère Infrastructures
Des participants au CASEM

Déjà une trentaine d’entreprises qui ont accusé des retards d’exécution dans les zones non affectées par la crise sécuritaire ont reçu des notifications de résiliation de leurs marchés, a déclaré Adama Luc Sorgho. 

«Nous n’avons fait qu’appliquer les règlements notamment ceux qui sont en retard dans les zones qui n’ont pas de problèmes sécuritaires, nous avons immédiatement donné des instructions pour que ces marchés soient purement et simplement résiliés. Bien sûr en suivant la réglementation des marchés publics. Nous ne pouvons pas continuer avec les entreprises qui n’avancent pas» a-t-il expliqué.

Par ailleurs, il a exhorté les participants à procéder à un examen minutieux des documents qui leur sont soumis pour qu’au sortir de cette rencontre, une vision claire des actions et des mesures à mettre en œuvre soit dégagée.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...

Ouahigouya : supposé massacre de 170 personnes, le procureur ouvre une enquête

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord du Burkina Faso, dit diligenter...
spot_img

Autres articles

Burkina/Justice: le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 4 mars 2024 au Tribunal de grande instance Ouaga I. Par Nicolas Bazié À l'audience...

Tribune: Pourquoi donner de l’argent public aux partis politiques ?

Ceci est une tribune de Bahan Cheick sur la subvention des partis politiques. Un parti politique est un regroupement de personnes partageant les mêmes rêves,...

Épanouissement des jeunes : compassion international lance la compétition « Mon Talent »

Le samedi 2 mars 2024 sur le terrain de la commune rurale de Saaba, l’ONG compassion international et ses partenaires ont procédé au lancement...

Athlétisme : Hugues Fabrice Zango de nouveau champion du monde

L'athlète burkinabè Hugues Fabrice Zango a été couronné de nouveau, champion du monde à Glasgow en Ecosse au championnat mondial d'athlétisme en salle, le...

Ouahigouya : supposé massacre de 170 personnes, le procureur ouvre une enquête

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord du Burkina Faso, dit diligenter...