spot_img

Burkina Faso : le CISC dénonce des « exécutions sommaires de près de 30 civils dans la région de l’Est »

Publié le : 

Publié le : 

Le Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) a dénoncé dans un communiqué, le 2 février 2023, des exécutions sommaires de près de 30 civils dans plusieurs localités de la région de l’Est du Burkina Faso. Ces actes seraient attribués « à des corps des forces de défense et de sécurité burkinabè (FDS)».

Par Daouda Kiekieta

« Les victimes sont des personnes civiles non armées (…), habitant les localités de Piega, Sakoani, et Kankango, traversées par le cortège en partance pour la mine de Boungou sur la Route Nationale N°4 (RN4) » explique le communiqué du Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC).

Selon le collectif, ces actes auraient été commis par le « cortège de la mine de Boungou » escorté par des forces de défense et de sécurité (FDS).

Dans le village de Piega, dans la province du Gourma, région de l’Est, « 7 personnes ont été tuées dont 4 femmes » lit-on.

« Dans le village de Sakoani dans la commune de Kantchari, 12 personnes auraient été tuées dont 03 femmes et un bébé » indique le CISC, qui ajoute que « 6 autres personnes du village Sampiéridans dans la même commune ont été tuées ».

Par ailleurs, le collectif précise que « ce n’est pas la première fois que ces tueries sont commises sur la Route Nationale n°4 ».

Le « 18 novembre 2022, à Kantchari, des éléments du convoi de la mine auraient incendié le marché de Sakoani » a révélé le CISC, qui exige que ces crimes contre l’humanité cessent.

« A cette heure, nous continuons à collecter les informations afin de pouvoir traduire tous les responsables et leurs commanditaires devant la justice nationale et internationale. Le CISC demande l’ouverture d’une enquête judiciaire indépendante et impartiale sur ces crimes » conclut le communiqué.

Le 2 janvier 2022, le CISC avait condamné, des « exactions criblées « contre une communauté » dans les secteur 4 et 6 de Nouna, chef-lieu de la province de la Kossi, région de la Boucle du Mouhoun.

Cette tuerie avait fauché la vie de 28 civils. Le gouvernement avait annoncé l’ouverture d’une enquête.

Lire aussi: Burkina : le CISC dénonce « des exécutions extrajudiciaires » dans certaines localités du pays

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Burkina/Rapports droits humains : «tenir compte du contexte du pays», Me Halidou Ouédraogo

Le président de la Convention des organisations de la société civile pour l’observation domestique des élections (CODEL), ancien président du Mouvement burkinabè des droits...

Administration du territoire: vers une stratégie de délimitation des entités administratives

Le ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité (MATDS) envisage la délimitation des entités administratives territoriales. Ce projet est porté...

Centre-Sud: la direction régionale des Douanes fait don de matériels à plusieurs services

La direction régionale des Douanes du Centre-sud a fait don de plusieurs matériels aux forces combattantes et l'administration publique de la région le jeudi...
spot_img

Autres articles

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...