spot_img
spot_img

Côte-D’Ivoire : Laurent Gbagbo candidat aux élections 2025

Publié le : 

Publié le : 

Le parti des peuples africains de Côte-d’Ivoire (PPA-CI)  a désigné et investi, le vendredi 10 mai 2024 au palais des congrès du Sofitel Abidjan hôtel ivoire, Laurent Gbagbo, candidat du parti pour les élections de 2025.

Par Prisca Konkobo

C’est fait! Dans une salle comble de partisans, Laurent Gbagbo est officiellement investi candidat aux élections présidentielles de 2025 en Côte d’Ivoire, sous les acclamations de ses partisans.

«Excellence Monsieur le président Laurent Gbagbo, président du parti des peuples de côte d’ivoire, PPA-CI , m’appuyant sur les dispositions de l’article 2 alinéa 5 et 6 des statuts du PPA-CI et en vertu des pouvoirs qui m’ont été conférés (….) j’ai l’honneur de vous investir candidat du PPA-CI à l’élection présidentielle de 2025», déclare le premier vice- président du PPA-CI, Assoa Adou qui investit officiellement le candidat Laurent Gbagbo.

Selon la présidente des assises de la convention, Odette Sauyet, «toutes les structures statutaires du PPA-CI ont à l’unanimité exprimé leur soutien sans réserve à la candidature du président Laurent Gbagbo».

Engagement  pour un mandat unique

A la suite de son investiture, Laurent Gbagbo a pris la parole pour égrener ses engagements et ambitions. Tout d’abord, Laurent Gbagbo s’engage à faire un unique mandat de cinq ans, pour dit-il, fixer les clous. «Le premier engagement que je peux prendre devant vous, c’est que je vais faire un seul mandat. je vais faire un seul mandat pour fixer les clous. Il y a beaucoup de personnes qui jouent avec la gestion de l’Etat parce que les clous n’ont pas été fixés. Nous allons les fixer».

S’il est élu président en 2025, il compte faire de la réconciliation nationale son cheval de bataille. « Notre pays a connu beaucoup de problèmes(…) beaucoup de luttes, de guerres, mais nous ne connaissons pas la vérité sur tous ces conflits. Qui a soulevé la rébellion? Qui a fait la rébellion? Ce n’est pas les enfants que nous voyons là. Qui a pensé à la rébellion? Qui a fait le coup d’Etat de 99? qui a créé tous ces conflits qui nous amènent où nous ne devrions pas être? Il faut repenser tous ces problèmes et réconcilier tous les ivoiriens, il faut discuter et réconcilier tous les ivoiriens. Il faut apporter aux Ivoiriens qui ont souffert l’apaisement ».

L’ancien président de Côte-d’Ivoire veut également rendre la justice «libre et indépendante». «Il faut (…) établir des règles pour que les  juges puissent avancer dans leurs fonctions sans avoir  à venir s’accroupir chaque matin ou chaque soir dans le bureau du président de la république pour mendier un poste, un avancement (…)», explique-t-il.

Transfert de la capitale

Une autre préoccupation du président du PPA-CI est de transférer la capitale à Yamoussoukro. Il veut ainsi échapper à la montée des eaux due aux changements climatiques.

Laurent Gbagbo s’engage, en outre, à faire acheter les produits agricoles aux justes prix, promouvoir l’industrialisation, rétablir la liberté de la presse et assurer la viabilité des médias.

En 2010, à l’issue des élections présidentielles, la commission électorale indépendante a déclaré perdant Laurent Gbagbo  face à son principal challenger, Alassane Ouattara.

Mais il conteste les résultats et refuse de transmettre le pouvoir. Une crise post électorale éclate et dégénère en  guerre civile qui a fait plus de 3000 morts.

Laurent Gbagbo a été finalement arrêté le 11 avril 2011  et incarcéré à la Cour pénale internationale(CPI) qui l’a acquitté en 2019.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...