spot_img
spot_img

Niger : levée de l’immunité de Mohamed Bazoum, l’audience renvoyée au 7 juin 2024

Publié le : 

Publié le : 

La Cour d’Etat du Niger a reporté l’audience sur la levée de l’immunité présidentielle de Mohamed Bazoum. L’affaire reprend le 7 juin prochain. 

Par Nicolas Bazié

La situation s’apparente à une descente aux enfers. Cela dure plusieurs mois, à l’ issue du coup d’État du 26 juillet 2023.

Depuis lors, Mohamed Bazoum est toujours entre les mains de ses tombeurs, le Général Abdourahamane Tiani et ses hommes.

Le 5 avril 2024, la justice a décidé de statuer sur la levée de l’immunité présidentielle que bénéficie l’ancien chef de l’État.

Ce 10 mai, ses avocats ont introduit une requête dans laquelle ils demandent à la Cour d’Etat de renvoyer l’audience, question de leur permettre de mieux étudier le dossier, même s’ils n’ont toujours pas accès à leur client.

En effet, Mohamed Bazoum est accusé de complot visant à porter atteinte à la sûreté et à l’autorité de l’État, de haute trahison et de faire l’apologie du terrorisme.

La Cour d’Etat a donc renvoyé l’affaire au 7 juin prochain.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...