spot_img

Burkina: création du CNA, les autorités veulent contrôler les alertes sécuritaires

Publié le : 

Publié le : 

La direction de la communication de la présidence du Faso a annoncé ce jeudi 6 avril 2023 la création d’un Centre national d’appel (CNA) pour recevoir et traiter les alertes relatives au terrorisme et à la criminalité au Burkina. Les lanceurs d’alerte, les activistes, les journalistes et les leaders d’opinion sont invités, désormais, à s’adresser à cette structure. 

Par Daouda Kiekieta

Les autorités burkinabè veulent contrôler davantage les alertes sécuritaires pour mieux lutter contre le terrorisme et la criminalité. C’est ainsi qu’un Centre national d’appel (CNA) a été créé récemment et est fonctionnel depuis le 6 avril 2023.

Cette structure fonctionne sous la tutelle technique de la Présidence du Faso. Elle va permettre un traitement diligent des alertes reçues dans la perspective d’une résolution accélérée des crises sécuritaires et humanitaires, a indiqué M. Djourmité Noufé, Directeur de la Communication de la Présidence du Faso.

Noufé explique que le CNA peut être joint pour : informer sur des mouvements de groupes terroristes ; pour dénoncer des cas de malversations de ressources publiques ; pour la réinsertion sociale des ex-combattants ; pour les groupes armés terroristes désirant déposer les armes.

Noufé a notammment dit : «L’occasion est donnée, une fois de plus, aux Burkinabè lanceurs d’alertes, activistes, leaders d’opinion, journalistes et communicants, à tous les citoyens qui voudraient participer à la lutte contre le terrorisme, d’utiliser ce canal en appelant gratuitement le 199, et en écrivant un texte ou en partageant des fichiers par WhatsApp au numéro (+226) 71 20 33 33.»

Les appels ainsi que les messages se font de façon anonyme et confidentielle a rassuré M. Djourmité Noufé.

Un dispositif pour détecter les fausses alertes

À en croire le directeur de la communication de la Présidence du Faso, un dispositif interne est mis en place pour détecter et traiter les fausses alertes.

Toutefois, poursuit M. Noufé, une campagne de sensibilisation sera faite pour mieux éclairer les citoyens quant à l’utilisation de ce nouvel outil.

En outre, ce centre travaille en collaboration avec les centres d’appels de la police et de la gendarmerie, affirme M. Noufé.

« Si, malgré tout cela, vous continuez à communiquer pour les terroristes, la loi doit être appliquée. C’est pourquoi nous invitons les activistes, lanceurs d’alertes et tous ceux qui peuvent contribuer à la lutte contre les terroristes à s’adresser désormais à cette structure » a exhorté M. Djourmité Noufé.

L’idée de création d’un centre d’appel avait été émise lors du grand oral du président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré, le 3 février 2023.

Lire aussi : Burkina : un terroriste peut désormais appeler le 199 pour déposer les armes

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

Banfora: le Chef de l’État invite les FDS à la libération du territoire

Le Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, s’est entretenu, ce mardi 23 avril 2024, avec les Forces de défense et de sécurité (FDS)...

Burkina: «les magistrats préoccupés par des menaces récurrentes et multiformes»

Au terme des travaux d'avancement des magistrats le lundi 22 avril 2024 à Ouagadougou, la commission a affirmé dans un communiqué qu'elle est «préoccupée...

Chine : après 14 jours de formation, des journalistes burkinabè reçoivent leurs attestations

Les autorités chinoises ont procédé le 23 avril 2024, à Beijing la capitale chinoise, à la remise des attestations de fin de formation à...

Coopération : Des investisseurs russes chez le ministre des affaires étrangères

Des investisseurs russes sont venus présenter leurs projets au ministre des Affaires étrangères, Karamoko Jean Marie Traoré. C’était ce lundi 22 avril 2024 au...
spot_img

Autres articles

Economie : le Nigeria occupe désormais la 4è place en Afrique

Le Nigeria perd sa place de première puissance économique africaine. Il chute à la 4è place selon les prévisions du Fonds Monétaire International (FMI). Par...

SNC 2024:  L’orchestre « Lamogoya La fraternité» de Tougan à l’heure des préparatifs

Samedi 27 avril 2024, Bobo-Dioulasso, va vibrer au rythme de la  culture. Trois semaines avant, l'heure est aux préparatifs. Ainsi, l'Orchestre «Lamogoya La fraternité»...

BURKINA : LA SNC POUR TRESSER LES CORDES D’UN BURKINA NOUVEAU

C’est la dernière ligne droite pour la 21e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC-Bobo’2024) du Burkina Faso qui s’ouvre le 27...

Ouagadougou: l’Amicale des anciens élèves du LTO visite le chantier d’une nouvelle cantine pour l’établissement

L'Amicale des anciens élèves du Lycée Technique de Ouagadougou (LTO), actuel lycée technique National Aboubacar Sangoulé Lamizana a effectué, ce mardi 23 avril 2024,...

UBA America renforce la diplomatie commerciale et accueille des diplomates et des chefs d’entreprise au sommet de la Banque mondiale à Washington

UBA America, la filiale américaine de United Bank for Africa (UBA) Plc, a accueilli lundi à Washington DC des diplomates, des responsables gouvernementaux et...