spot_img

Sénégal : les avocats de Ousmane Sonko s’indignent contre l’attitude du procureur

Publié le : 

Publié le : 

Les avocats de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko se sont indignés, le jeudi 6 avril 2023, face à l’attitude du procureur qu’ils accusent de vouloir disqualifier leur client à l’élection présidentielle de 2024. Le Parquet et la partie civile ont interjeté appel suite à la condamnation de M. Sonko à deux mois de prison avec sursis.

Par Daouda Kiekieta

En l’absence de l’accusé et de son conseil, le tribunal de Dakar avait condamné M. Ousmane Sonko à deux mois de prison assortis de sursis dans le cadre du procès en diffamation contre le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang, le 30 mars dernier.

Ce verdict du tribunal semble ne pas satisfaire pas le Parquet qui a interjeté appel. Il avait requis une peine d’emprisonnement de deux ans dont un an ferme. La partie civile a également fait appel du verdict.

Pour les avocats de la défense, il s’agit là d’une volonté de rendre inéligible leur client, M. Sonko pour la présidentielle de 2024.

« La précipitation du procureur prouve qu’il obéit à des ordres parce que ce qu’ils veulent c’est une aggravation de la peine pour que monsieur Sonko soit inéligible pour la présidentielle à venir », a indiqué lors d’une conférence de presse, Me Massokhna Kane, l’un des 32 avocats constitués pour défendre l’opposant.

« Nous avons vite compris que la position de principe du parquet qui interjette appel d’une décision qui oppose deux privés, c’est pour essayer d’écarter quelqu’un de la course (à la présidentielle). Seul l’appel du parquet peut remettre en cause les dispositions pénales du jugement », a expliqué Me Baboucar Cissé, l’un des avocats de M. Sonko.

Le procès de Ousmane Sonko avait provoqué de violentes manifestations dans la capitale sénégalaise.

Ces violences avaient même été déportées au tribunal où s’est tenu le jugement provoquant le renvoi du procès au 16 mars 2023.

Lire aussi: Sénégal : 2 mois de prison et une amende de 200 millions pour l’opposant Ousmane Sonko

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Sénégal : Le Blues démocratique de Macky Sall 

Initialement prévue pour le 25 février 2024 et indûment prorogée jusqu’au 15 décembre prochain, avant que cette échéance ne soit retoquée par le Conseil...

Ouahigouya : vandalisme à la RTB2, 5 manifestants condamnés avec sursis et des amendes fermes

Le mercredi 21 février 2024, le Tribunal de grande instance de Ouahigouya a rendu son jugement, concernant les 8 manifestants interpellés suite à la...

Cedeao: le message du général Gowon sera-t-il entendu?

L’ancien chef d’Etat nigérian et membre fondateur de la Cedeao, le général Yakubu Gowon a adressé une lettre ouverte le mercredi 21 février 2024...

[Tribune] Une saison d’anomie? Yoporeka Somet

Ceci est un écrit de Yoporeka SOMET, secrétaire National en charge du Panafricanisme, de la Diaspora et des Relations Extérieures du Mouvement SENS (Servir...
spot_img

Autres articles

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...