spot_img

Burkina Faso : des candidats inquiets du retard accusé dans la publication des résultats des concours

Publié le : 

Publié le : 

Jusqu’au 10 novembre 2022, les résultats des concours de la fonction publique ne sont pas encore sortis. Pourtant, la composition a pris fin le 4 octobre dernier. Libreinfo.net a rencontré des candidats qui semblent avoir beaucoup de doutes concernant cette affaire.

Par Sidiki Kabré

Le doute s’installe de plus en plus chez de nombreux candidats aux concours de la fonction publique. Chacun a son argument pour justifier le retard accusé dans la publication des résultats.

Jérôme Zanté ne croit pas en l’argument du vol d’ordinateurs avancé par le ministre de la fonction publique Bassolma Bazié. Il pense qu’il y a une intention cachée derrière ce retard.

« À mon humble avis c’est une manière pour que certains s’enrôlent comme VDP avant de faire sortir les résultats» dit-il. Selon lui, s’il est avéré que des machines ont été dérobées, « on doit revoir le système d’organisation des concours en revenant sur le support papier et laisser la technologie » commente l’étudiant au département d’études anglophones à l’université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou.

Concours de la fonction publique
Une image de l’université

Son compère Moumouni Zerbo ajoute: « J’ai fait jusqu’à 5 concours mais jusqu’à présent pas de résultats. Je ne sais plus quoi faire. Je commence à perdre espoir; ce n’est vraiment pas intéressant mais bon on fait avec » déplore-t-il avant de souhaiter «que l’État fasse tout son possible pour faire sortir les résultats dans les brefs délais ».

Amina Sanfo est étudiante en philosophie. Elle dit avoir confiance au ministre Bassolma Bazié. « J’ai fait une dizaine de concours mais il y a aucun résultat. Alors on fait comment? Mais bon j’ai confiance à Bassolma Bazie certainement qu’il va agir » a-t-elle indiqué.

Esther Onadja, une étudiante en Allemand à l’université trouve que ce retard « n’est pas admissible ». C’est de la «mauvaise foi» a-t-elle déclaré. « Ce n’est pas possible, tout ça c’est à cause de la corruption. Il faut qu’il y’ait de la transparence et s’il y a des fautifs alors que la loi s’applique » recommande-t-elle.

Kiswendsida Madi Ouédraogo est aussi un étudiant en Allemand à l’Université Joseph Ki Zerbo. Il indique: « ce n’est pas du tout sérieux quand on parle d’ordinateur dérobé. Ils (ndrl les autorités compétentes) n’ont qu’à faire tout leur possible pour retrouver les ordinateurs. Il faut faire de la lumière. Nous avons un ministre de la fonction publique dont on ne doute pas des compétences donc on l’attend »

Pour rappel, du 22 septembre au 04 octobre 2022, 2 106 962 candidats ont pris part aux 82 concours directs de la fonction publique.

Jusqu’au 10 novembre, les candidats sont toujours dans l’attente des résultats.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Le Burkina a un besoin en électricité de 550 mégawatt

Le besoin en électricité du Burkina Faso est actuellement de 550 mégawatt, informe le directeur général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, le 22 février...

Burkina : 20 ans d’existence de Compassion International, « 182, 16 milliards de F CFA investis pour les enfants », Issaka Kiemtoré

«L’ONG Compassion International Burkina Faso» a organisé ce jeudi 22 février 2024 à Ouagadougou, une cérémonie officielle pour rendre gloire au Seigneur et reconnaissance...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...

Burkina : Dr Ablassé Ouédraogo au front, son parti dénonce une «punition déguisée »

Le parti Le Faso Autrement dit se réjouir de voir son président Dr Ablassé Ouédraogo faire signe de vie le 19 février 2024, 60...

Burkina : un décret pour permettre de dénoncer les mauvaises pratiques dans l’administration publique

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a présidé ce mercredi 21 février 2024, le Conseil des ministres qui...
spot_img

Autres articles

Niger : Les autorités mettent fin aux fonctions de ses Consuls Honoraires dans 19 pays

Le gouvernement du Niger a décidé, le  mercredi 21 février 2024, de mettre fin aux fonctions de Consuls Honoraires du Niger dans 19 pays.  Par...

Sénégal : le président Macky Sall s’insurge contre la communauté internationale

Dans une interview diffusée en direct à la télévision nationale Sénégalaise, ce jeudi 22 février 2024, le chef de l’État sénégalais, Macky Sall était...

Côte d’Ivoire : La mesure de suspension de l’exportation des produits vivriers levée

Dans un communiqué rendu public le 22 février 2024, le gouvernement ivoirien lève la mesure de l'exportation des produits de grande consommation. Par Jean François...

Niger : découverte d’armes de guerre, Niamey accuse la France

Une cache d’armes de guerre a été découverte à Niamey la capitale du Niger, dont les images ont été diffusées à la télévision nationale,...

Burkina : «Si d’autres pays prennent des mesures contre nos compatriotes, cela sera réciproque », Ministre Mahamadou Sana

Le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, a clarifié les nouvelles mesures relatives aux conditions d'entrée et de séjour des étrangers, ainsi...