Home Société Burkina Faso : Ibrahim Pengdwendé Nebié, un jeune entrepreneur en élevage, passionné...

Burkina Faso : Ibrahim Pengdwendé Nebié, un jeune entrepreneur en élevage, passionné de son activité

0
Jeune éleveur Tigmzama
Ibrahim Pengdwendé Nebié, un jeune entrepreneur en élevage dans la commune rurale de Saaba

Passionné de  l’entrepreneuriat, particulièrement de l’élevage, Ibrahim Pengdwendé Nebié, connu sous le pseudonyme « Tigme zanma », est un jeune burkinabè qui a su surmonter tous les risques, pour vivre sa passion. Libreinfo.net vous fait découvrir ce jeune homme, dans la commune rurale de Saaba, où il mène son activité. 

Par Nicolas Bazié

Ibrahim Pengdwendé Nebié a 32 ans. Entre l’élevage et lui, c’est une histoire d’amour et cela depuis qu’il était tout petit.

Au lycée, il faisait de l’élevage de pigeons, de poulets, et de lapins. A l’université où il était inscrit en communication et journalisme, il continuera cette activité en achetant et revendant des animaux pendant les fêtes. « A un moment de mon parcours universitaire, j’ai décidé de mettre l’accent sur l’élevage », dit-il. Aussi, après deux ans, il quitte  la communication et le journalisme en 2016 pour se lancer dans l’élevage.

Jeune éleveur Tigmzama
Ibrahim Nibié dans sa ferme dans la commune de Saaba

La détermination de Nébié fait des émules au sein de ses camarades étudiants et quatre d’entre eux décident de le suivre. Aujourd’hui, ils sont des collaborateurs. 

Des bœufs achetés à 500 000 FCFA

Situé en zone non lotie dans la commune de Saaba, le centre d’élevage de Tigme zanma couvre une parcelle de 150M2 achetée à 350.000 FCFA en 2017. On y trouve une vingtaine de moutons et une dizaine de bœufs, des poulets ainsi que des dindons. Les prix des bœufs achetés vont de 150.000 FCFA à 500.000 FCFA.

Jeune et dynamique, Nébié mise sur les nouvelles techniques de l’information et de la communication pour intégrer des groupes de vendeurs d’animaux sur le réseau social, notamment  Facebook, pour conquérir le marché soit pour vendre soit pour acheter des bêtes. « Sur la toile, on a des groupes de ventes où il y a des personnes qui jouent le rôle de fournisseurs ».

15.000 FCFA par jour pour alimenter le bétail

Pour se donner plus de chance de réussite, Nébié a crée TZ Store, une start-up qui intervient dans la production et la distribution animale.

Pour notre jeune entrepreneur, la réussite vient du sérieux dans le travail. Entre livraison, entretien des lieux et ravitaillement des animaux en aliments, tout est fait de façon minutieuse « c’est une question d’organisation » et l’élevage coûte cher.  

« Nous dépensons au minimum 15.000 FCFA par jour pour alimenter le bétail. Cela concerne l’eau, le sel minéral et d’autres aliments », explique Ibrahim Nebié.

50 animaux (bœufs et moutons ) que Nebié et ses camarades écoulent

Dans l’année, ce sont environ 50 animaux (bœufs et moutons ) que Nebié et ses camarades écoulent. Surtout pendant les fêtes de fin d’année, la Tabaski ou le ramadan.

« Ici on répartit nos productions en fonction des fêtes et des commandes. D’abord, pendant la période de Tabaski, nous n’avons que des moutons. Ensuite, nous mettons l’accent sur les bœufs à l’occasion des mariages. Enfin, à l’approche des fêtes de fin d’année, nous ne vendons que les poulets et les dindons », explique Nébié.

La création de TZ Store permet de renforcer les capacités notamment dans la prévention des épidémies, en travaillant avec des services vétérinaires, des personnes spécialistes qui s’y connaissent.

Jeune éleveur Tigmzama
Le bétail de Ibrahim Nebié, le jeune éleveur

Plein d’ambitions, Nébié  rêve d’implanter TZ Store dans d’autres pays en Afrique, pour la transformation des produits de l’élevage, convaincu que « dans la vie, il faut rêver grand ». Les ambitions de Nébié c’est aussi la diversification de ses activités. Il porte une autre casquette qui est celle de la grillade. Les weekends, il est sollicité pour faire de la grillade dans les grandes cérémonies et les grands événements.

La grillade, une autre casquette de Tigme Zanma

Cette activité est gérée par TZ Grille qu’il a créé avec ses camarades. « Les weekends, les gens nous font appel pour venir assurer la grillade pour leurs évènements. Nous le faisons en attendant de finaliser un local où il y aura quotidiennement de la grillade », dit-il.

La plupart des clients achètent les animaux avec lui et le sollicitent par la même occasion à venir faire la grillade au lieu de la cérémonie.  

Véritable homme-orchestre, Nébié est aussi manager d’artistes comme Sa Majesté Ashkoy et promoteur de spectacles.

Lire aussi: Burkina Faso : Agriculture, un étudiant en médecine aménage 3 hectares de Soja

www.libreinfo.net

info instantanées libre info moov orange

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 − 23 =