spot_img
spot_img

Burkina/Défense :Le gouvernement prolonge  la durée de la mobilisation générale et mise en garde 

Publié le : 

Publié le : 

Le Conseil des ministres de ce 27 mars 2024 a adopté un décret qui  proroge  la durée de la mobilisation générale et mise en garde sur l’ensemble du territoire burkinabè. La prorogation est de 12 mois, à compter du 19 avril 2024.

Par Prisca Konkobo

Le gouvernement veut poursuivre ses efforts de sécurisation du pays et à travailler pour le retour de la paix.

C’est pourquoi face à la persistance des défis sécuritaires, il a prorogé « la durée de la mobilisation générale et mise en garde ». C’est ce qui ressort du compte rendu du conseil des ministres de ce 27 mars 2024.

Cette décision vise à «consolider les acquis et poursuivre la lutte contre le terrorisme dans notre pays». 

En effet, depuis le 19 avril 2023, le gouvernement avait pris le décret n°2023-0475/PRES-TRANS/PM/MDAC/MATDS/MJDHRI, portant sur la mobilisation générale et mise en garde, dans le but de mobiliser l’ensemble des ressources du pays, de restaurer la sécurité et d’assurer la protection efficace des populations et de leurs biens face aux actes terroristes.

Selon l’article 2 dudit décret, la   mobilisation générale et la mise en garde donnent le droit au gouvernement « de requérir les personnes, les biens et les services; de soumettre à contrôle et à répartition les ressources au ravitaillement, d’imposer aux personnes physiques ou aux personnes morales en leurs biens, les sujétions indispensables ; le droit d’appel à l’emploi de défense, à titre individuel ou collectif ».

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...
spot_img

Autres articles

Ouahigouya: le gouverneur de la région du Nord met en garde les auteurs des marches illégales

Depuis quelques jours des messages vocaux circulent sur les réseaux sociaux, appelant la population de la province du Yatenga à sortir massivement le 24...

Burkina : performances 2023, les fruits d’une «résilience et d’une intelligence»

Le Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) dit constater avec l'ensemble des acteurs du développement, que le Plan national de développement...

Mémoire : De l’intérêt pour la lecture de la biographie de Sankara

Dans la Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort… L’histoire du capitaine politique se confond à l’histoire du Burkina Faso. Par Merneptah Noufou...

Guinée/Justice : Dadis Camara risque la perpétuité

À l'audience du 22 mai 2024, concernant le procès Massacre du 28 septembre 2009, le procureur a demandé au Tribunal de retenir tous les...

Burkina/Assises nationales: les préalables du mouvement SENS

Ceci est une déclaration Mouvement SENS sur la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. Une déclaration parvenue à la redaction...