Accueil Sport Burkina Football: les grands défis qui attendent l’officier Malo Père

Burkina Football: les grands défis qui attendent l’officier Malo Père

Kamou Malo a été désigné pour succéder à Paolo DUARTE à la tête de l’équipe fanion du Burkina Faso. Mais que faut-il à cet Officier de Police pour réussir sa mission ?Lisez l’analyse que vous propose Marcel Yé, de www.libreinfo.net.

Le premier défi du nouvel entraîneur des Etalons sera la maîtrise de son vestiaire. Aucune équipe ne peut atteindre de grands objectifs si le vestiaire n’a pas un véritable patron.

L’équipe nationale burkinabè est de plus en plus une pléiade de vedettes aux égos grandissants. Maîtriser un tel vestiaire n’est jamais chose aisée en particulier pour un entraîneur local. Mais peut-être, son grade d’officier de police et son âge, 56 ans seront un atout pour y parvenir.

Le second défi sera de résister aux pressions extérieures. Quand on est un fils du pays comme Kamou Malo, il y a des personnes envers qui nous restons redevables à vie. Mais quand on dirige une institution nationale d’un tel gabarit, il faut avoir le cran d’exercer un droit d’ ingratitude à l’égard de toute sollicitation
fantaisiste, égoïste et égocentrique.

L’autre challenge pour le nouveau sélectionneur burkinabè sera dans sa capacité à opérer des choix justes. L’équipe nationale est en voie de renouvellement. 70% à 80 % de l’effectif va être remanié et rajeuni.

Mais il faudra éviter le piège des choix efficaces. Il ne faut pas changer pour changer. Kamou Malo doit absolument trouver “les hommes qu’il faut à la place qu’il faut“, aligner les joueurs en fonction de leur compatibilité sur le terrain est un exercice à réussir aux risques de tomber dans les mêmes erreurs du passé.

Enfin, le désormais ex-entraîneur de l’USFA doit être un rassembleur. Il n’aura aucun intérêt à se faire des ennemis ni dans la presse, ni avec le public sportif et encore moins dans son effectif et son Staff. Malo Père doit travailler à l’union sacrée autour de l’équipe fanion.

C’est à ce prix que Kamou Malo, le père de Patrick Malo (défenseur des Etalons) et le deuxième officier de police à diriger l’équipe nationale de football après Saboteur, réussira à devenir le “Aliou Cissé” du Peuple Burkinabé.

Marcel YE

www.libreinfo.net

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =