spot_img

Burkina : «Les interconnexions sont une nécessité technique», Souleymane Ouédraogo, DG de la SONABEL

Publié le : 

Publié le : 

La société nationale de l’électricité du Burkina (SONABEL) a initié, ce 12 mars 2024, à Ouagadougou, une session d’information et de formation au profit des Organisations de la société civile (OSC). C’est l’occasion pour son directeur général, Souleymane Ouédraogo, d’expliquer, au cours de la rencontre, l’importance de l’interconnexion avec la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Par Prisca Konkobo

Pour assurer la disponibilité de l’électricité, la SONABEL dispose d’un système qui est basé sur un mix énergétique composé des interconnexions de la production thermique, de la production solaire et de la production hydroélectrique.

Session d’information et de formation au profit des Organisations de la société civile (OSC)
Session d’information et de formation au profit des Organisations de la société civile (OSC)

Elle importe également l’électricité du Ghana et de la Côte d’Ivoire. Pour le directeur général de la SONABEL, Souleymane Ouédraogo, l’interconnexion est, pour le moment, indispensable.

«Les interconnexions sont une nécessité technique et permettent d’approvisionner à des conditions particulièrement avantageuses», indique-t-il.

En outre, l’interconnexion est indispensable pour développer le potentiel solaire. Il affirme à cet effet que l’importation de l’électricité revient moins cher au pays.

«Si je paye au Ghana ou en Côte d’Ivoire, c’est moins cher que si je produis localement. Cela fait une économie de 555,6 millions de FCFA en 24h et 200 milliards FCFA d’économie par an», dit-il.

Il ajoute par ailleurs que produire localement «va nous coûter plus cher et c’est pas sûr qu’on soit plus efficace».

Stratégie pour faire face à la canicule

Les mois de mars, avril et mai sont des périodes de pointe en matière de consommation en électricité au Burkina Faso.

Le directeur général a souligné les initiatives de construction de centrales solaires à kodeni, à Pâ, Zamo, centrale Agreco, gérées par des opérateurs privés.

Ces projets visent, selon lui, à diversifier les sources d’énergie et de renforcer le réseau énergétique national. D’autres centrales seront implantées à Ouagadougou, Bobo, Ouahigouya, Fada, informe-t-il.

La SONABEL reste mobilisée…

La SONABEL a réaffirmé son rôle en tant que service d’utilité publique dédié à la satisfaction et à la sécurité de ses consommateurs.

C’est pourquoi, Souleymane Ouédraogo a déclaré : « Je voudrais vous rassurer que les agents de la SONABEL feront toujours de leurs mieux pour que l’électricité soit disponible partout au Burkina. Les agents se tuent pour être à la hauteur. Nous avons des collaborateurs très engagés».

M. Ouédraogo est conscient que «l’électricité a tellement d’utilisations que ça en devient critique».

«Vous pouvez être sûr d’une chose. Aucun agent ne peut être content, ne peut dormir, ne peut ronfler, quand l’électricité n’est pas disponible», dit-il.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

UBA: les actionnaires se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes

Promesse tenue : les actionnaires de UBA se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes ....Les actionnaires approuvent la recapitalisation selon...

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...
spot_img

Autres articles

UBA: les actionnaires se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes

Promesse tenue : les actionnaires de UBA se félicitent de la performance exceptionnelle de 2023 et du versement de dividendes ....Les actionnaires approuvent la recapitalisation selon...

Burkina 2025: Les citoyens réclament un État assurant la défense de leurs intérêts

À l’horizon 2025, sur le plan politique, les Burkinabè veulent un Etat assurant l’éducation et la santé, la défense des droits et des intérêts...

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...