spot_img
spot_img

Burkina : Le Bâtonnier appelle à la libération de Me Guy Hervé Kam

Publié le : 

Publié le : 

Dans une correspondance adressée à tout avocat du barreau du Burkina Faso, et daté du 12 avril 2024,  le Bâtonnier Siaka Niamba donne des informations sur les démarches pour la libération de Me Guy Hervé Kam.

Par Prisca Konkobo 

Me Guy Hervé Kam a été enlevé à l’aéroport international de Ouagadougou le 24 janvier 2024. Depuis lors, des voix s’élèvent pour demander sa libération. Parmi elles, les voix de ses confrères.

Ainsi, ils ont adressé au président de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Ouagadougou une correspondance.

Dans celle-ci, le Bâtonnier dénonce une violation manifeste de l’article 6 du règlement N°05/CM/UEMOA, qui stipule que la consultation du Bâtonnier est un pré-requis à toute audition, arrestation ou détention d’un avocat. L’arrestation de Me Guy Hervé Kam n’a pas respecté cette procédure.

Il rappelle en outre les démarches antérieures entreprises auprès des autorités compétentes, notamment le président de la chambre de l’instruction de la cour d’appel, ainsi que les procureurs généraux près la cour d’appel et les tribunaux de grande instance de Ouagadougou.

Malheureusement, ces tentatives sont restées vaines, à l’exception d’une réponse du procureur général. «Il a déploré la situation et a assuré le barreau de son fort attachement au respect des dispositions légales et réglementaires régissant notre profession», indique Siaka Niamba.

Il met en exergue enfin le rôle essentiel de la régularité et le respect des procédures judiciaires dans le maintien de l’ordre et de la justice.

En réponse, le président de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Ouagadougou a adressé au procureur du Faso une lettre «portant autorisation de l’audition de Me Guy Hervé Kam »

 «Il a affirmé attacher du prix au respect des termes de sa lettre parce qu’il y va de la crédibilité tant de la Transition que de l’institution judiciaire», rapporte le Bâtonnier Siaka Niamba.

Ils attendent par conséquent de voir «libérer [leur] cher confrère dans les plus brefs délais».

Le Bâtonnier appelle ses consoeurs et confrères à rester mobilisés pour la libération de leur camarade.

Le mouvement Servir et non se servir (SENS) ne reste pas en marge de cette lutte pour la libération de l’avocat.

Les femmes du mouvement  ont rencontré le 22 mars 2024 à Ouagadougou, le procureur du Faso, près le tribunal de grande instance Ouaga I, Harouna Yoda.

Elles ont plaidé pour la libération de Me Guy Hervé Kam. 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...
spot_img

Autres articles

RDC : Tentative de coup d’État déjouée, selon l’armée

La capitale de la République démocratique du Congo , Kinshasa, a été secouée par une tentative de coup d'État le dimanche 19 mai 2024....

Niger: accord trouvé pour le retrait des soldats américains

Les États-Unis et le Niger ont trouvé ce dimanche 19 mai 2024 un accord conjoint pour les procédures de retrait des soldats américains sur...

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...