spot_img

Technologie moderne : la Chine prête à aider ses partenaires africains 

Publié le : 

Publié le : 

La République populaire de Chine est plus que jamais investie dans les nouvelles et hautes technologies. Les autorités chinoises l’ont fait savoir, lors d’un séminaire de formation médiatique organisé par le ministère chinois du Commerce, au profit de plusieurs professionnels de médias burkinabè à Beijing, la capitale du pays. Une formation qui dure du 10 au 23 avril 2024.

Par Nicolas Bazié depuis Beijing, Chine 

« Toute technologie avancée est magique », disait De Isaac Bashevis Singer. En Chine, cette maxime trouve toute son importance.

Dans sa conférence intitulée «la modernisation à la chinoise», Sun Jiwen, ancien ambassadeur de Chine au Gabon s’est attardé sur les performances de son pays, à l’ère de la technologie de pointe.

Selon lui, en 2023, le pays a produit 443 000 robots industriels, soit plus de 50% de la production mondiale.

Sans oublier la mise en place depuis mars 2021, d’un système de navigation appelé « Beidou». « Il offre des services gratuits de positionnement et de mesure rapide. La précision de positionnement est de 10 mètres», explique le diplomate chinois.

Dans la ville de Beijing, en circulation, les véhicules électriques ne se comptent plus. Et, d’après l’ancien ambassadeur Sun Jiwen, la production de voitures électriques en 2023 s’élève à 9,58 millions, soit +35,8%.

Encourager l’utilisation d’énergie propre 

« La Chine adoptera des politiques et des mesures plus énergiques pour atteindre le pic d’émissions de carbone d’ici 2030 et de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2060».

Promesse du diplomate Sun qui indique, sans plus de détails que les sept grands secteurs industriels en Chine, dont le pétrole, l’industrie chimique, les matériaux de construction, l’acier, les métaux non ferreux, la fabrication du papier et l’aviation civile, ont présenté les rapports sur les émissions de gaz à effet de serre.

L’Empire du milieu est aussi résolument engagé dans le développement de l’énergie renouvelable, informe M. Jiwen qui affirme qu’en 2023, la production chinoise d’électricité éolienne a été de 466,5 milliards de kWh et la production d’énergie solaire de 583,3 milliards de kWh.

Relations Chine-Afrique 

La Chine est prête à aider l’Afrique à améliorer le niveau de numérisation des services publics et des entreprises et à promouvoir l’industrialisation par les nouvelles technologies telles que l’informatique en nuage, l’intelligence artificielle, l’Internet des objets et le paiement mobile, a dit le ministre assistant chinois des Affaires étrangères Deng Li en août 2021. « La Chine reste ouverte », fait noter l’ancien ambassadeur chinois Sun Jiwen.

Au Burkina Faso, cela a commencé depuis quelques temps. En juillet 2021, rappelle M. Sun, la Chine a procédé au lancement d’un projet dénommé « Smart Burkina», composé de 650 km de réseau de fibre optique national, 150 km de réseau de fibre optique régional, etc.

En mars 2024, la société chinoise Huawei a annoncé un projet de formation de 5 000 jeunes burkinabè aux Technologies de l’information et de la communication (TIC). Un projet destiné à améliorer l’offre de l’Internet et la digitalisation de l’administration au Burkina Faso. 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina Faso : Sigma Corporation Afrique honore les acteurs clés à travers OPUIS Awards

Ouagadougou, le 25 mai 2024 - Ce samedi s’est tenu à la salle Canal Olympia de Ouaga 2000, un évènement historique au pays des...

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...
spot_img

Autres articles

Burkina Faso : Sigma Corporation Afrique honore les acteurs clés à travers OPUIS Awards

Ouagadougou, le 25 mai 2024 - Ce samedi s’est tenu à la salle Canal Olympia de Ouaga 2000, un évènement historique au pays des...

LONAB : des travailleurs exigent le départ du directeur général

Plusieurs travailleurs de la Loterie nationale burkinabè (LONAB) sont sortis de leurs bureaux ce 27 mai 2024. Ils exigent, en effet, le départ du...

Ouahigouya : Une journée culturelle du Bloc Bangarin pour promouvoir la paix

Le lundi 27 mai 2024, le Bloc Bangarin, dans la circonscription d’éducation de base de Ouahigouya 2, ville située dans la région Nord du...

Éliminatoires coupe du monde 2026 : Brama Traoré dévoile la liste des Étalons 

Les Étalons affrontent l’Égypte le 6 juin et la Sierra Leone le 10 juin 2024. Pour ces deux matchs, le coach des Étalons, Brama...

Éliminatoires Coupe du monde 2026: La raison de l’absence de Bertrand et de  Issoufou

Le coach des Étalons, Brama Traoré, a dévoilé ce 27 mai 2024 à Ouagadougou, la liste des 23 joueurs sélectionnés. Au nombre de ceux-ci...