spot_img
spot_img

Affaire Adama Siguiré : le RISA dénonce la prestation de serment de Ousmane Ouangrawa

Publié le : 

Publié le : 

Le Rassemblement des Intelligences pour la souveraineté de l’Afrique (RISA) a dénoncé le 9 avril 2024, dans une déclaration, la prestation de serment de Ousmane Ouangrawa en qualité de clerc assermenté.

Par Nicolas Bazié

Ousmane Ouangrawa ! Il était jusque-là juriste au Cabinet de Me Martin Nikiema. C’est lui qui a remis les actes de citation à comparaître à l’écrivain Adama Siguiré, dans le cadre du procès en diffamation qui l’oppose à la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B).

Le nom de Ousmane Ouangrawa est cité plusieurs fois durant le procès au Tribunal de grande instance Ouaga I.

Les avocats de Adama Siguiré ont dénoncé l’acte de remise des citations, car, d’après eux, le juriste Ouangrawa n’avait pas qualité à le faire.

Ils ont expliqué que juridiquement, il appartenait à un huissier de justice ou un clerc de remettre les actes de citations.

Le 9 avril,  à un mois environ de la prochaine audience consacrée à la décision du Tribunal (le 6 mai, ndlr), le Rassemblement des Intelligences pour la souveraineté de l’Afrique (RISA) dont Adama Siguiré est le Coordonnateur note « avec grand étonnement la prestation de serment de  Ousmane Ouangrawa en qualité de clerc assermenté, au Tribunal de grande instance Ouaga II ». 

Le mouvement dit prendre à témoin l’opinion nationale et internationale « sur le caractère inédit et inexplicable de ce qui se passe sous nos yeux.»

« Cette prestation de serment est en elle-même l’aveu de l’invalidité du dossier contre M. Siguiré», lit-on dans cette déclaration où le RISA se demande si « cette prestation de serment, peut rétroactivement régulariser les actes signifiés par Ouangrawa Ousmane trois mois en arrière». 

D’ores et déjà, le Rassemblement des Intelligences pour la souveraineté de l’Afrique dit exprimer « toute son indignation face à la posture du parquet qui a réfuté la nullité des actes de citation et la posture du Tribunal qui tend à omettre que la forme tient le fond en l’état.

« Le RISA espère que le tribunal dispose de preuves suffisantes pour statuer sur la nullité de la procédure et renvoyer son coordinateur, le sieur Siguiré des fins de la poursuite pour procédure irrégulière à son encontre», peut-on lire.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...