spot_img

Burkina Faso : la société civile, RISA s’engage à défendre la souveraineté du pays

Publié le : 

Publié le : 

Le Rassemblement des intelligences pour la souveraineté de l’Afrique (RISA) a organisé une formation dénommée «Université des jeunes» à l’endroit de ses membres le jeudi 24 août 2023 à la maison de la femme de Ouagadougou. Cette formation vise à renforcer l’engagement et la capacité de réflexion des jeunes autour des thèmes d’actualité.

 

Par Mahomed Nitiema (Stagiaire)

Le Rassemblement des intelligences pour la souveraineté de l’Afrique (RISA) a organisé le jeudi 24 août 2023 à Ouagadougou l’université des jeunes, une formation au profit des jeunes et de ses militants. Le thème de cette formation était:« Université des jeunes 2023 : renforcer l’engagement et les capacités des membres ».

Les quatre leaders de l’organisation de la société civile, Rassemblement des intelligences pour la souveraineté de l’Afrique, à savoir le Coordonnateur Adama Amadé Siguiré, Dr Hyacinthe Hyacinthe Ouédraogo, Dr Boukary Nebié et le Doctorant en Anthropologie culturelle Lianhoué Imhotep Bayala ont développé plusieurs thématiques au profit des jeunes participants.

Il s’agit de thématiques d’actualité: le panafricanisme, la démocratie, la mondialisation, les valeurs endogènes et le développement durable, les courants politiques et le modèle de gouvernance au Burkina.

Selon le coordonnateur national du RISA, Adama Amadé Siguiré, cette initiative va permettre aux membres du RISA de mieux maîtriser les thèmes évoqués et de défendre la souveraineté de l’Afrique et surtout du Burkina Faso.

«Notre initiative, c’est de mettre les jeunes au centre des décisions politiques, de l’engagement et de la lutte pour la souveraineté» a affirmé Adama Siguiré. Il soutient que « l’objectif ici est que nos membres puissent s’imprégner de ces sujets là, qu’ils puissent mieux les maîtriser et qu’ils puissent mieux défendre notre point de vue, notre idéologie»

Les participants rassurent qu’ils ont bien appris. C’est le cas de Rasmata qui dit avoir beaucoup appris à travers l’université des jeunes. « On a beaucoup appris et on pense utiliser notre savoir pour construire le Burkina Faso» a-t-elle dit.

Selon Relwendé, un autre participant, l’initiative du RISA est salutaire car la population à la base ne maîtrise pas les thématiques évoquées. « Il faut qu’aujourd’hui ces notions puissent être expliquées dans la simplicité afin de permettre la compréhension de tous» a-t-il souligné.

Pour lui, «de la même façon que le débat sur le FCFA a quitté les amphithéâtres pour les quartiers, les notions comme la démocratie, le panafricanisme doivent être la plus simple expression que nous puissions expliquer à nos populations» a-t-il ajouté.

Le Coordonnateur national du RISA, Adama Amadé Siguiré a déclaré qu’« on ne saurait réussir une mission sans la jeunesse ». Au total 100 jeunes ont pris part à l’Université des jeunes 2023. Et le RISA compte mobiliser plus de jeunes à la prochaine édition.

Lire aussi: Burkina, la gouvernance politique «laisse entrevoir des motifs de satisfaction », RISA

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

SNC 2024: Entre inquiétude et espoir, les artistes du Nord se préparent

A quelques jours de l’ouverture officielle de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2024, les artistes de Ouahigouya dans la région du...

Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambela en visite en Iran

Le Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem de Tambèla, est en visite de travail et d'amitié en Iran, du 24 avril au 1er mai 2024....

Lutte contre le terrorisme: Des chefs d’État africains réunis à  Abuja définissent des stratégies 

Des dirigeants africains se sont réunis du 22 au 23 avril 2024 à Abuja au Nigéria pour définir des stratégies de lutte contre le...

Oxfam: l’inégalité des revenus est élevée ou s’accroît dans 60 % des pays bénéficiant de prêts du FMI et de la Banque mondiale

L'inégalité des revenus est élevée ou en augmentation dans 60 % (64 sur 106) des pays à revenu faible ou intermédiaire qui reçoivent des...

Burkina : Savane médias fermé pour impôts non payés

La direction de Savane médias a annoncé , ce 24 avril 2024, la fermeture de ses locaux par les services des impôts selon une...
spot_img

Autres articles

SNC 2024: Entre inquiétude et espoir, les artistes du Nord se préparent

A quelques jours de l’ouverture officielle de la Semaine nationale de la culture (SNC) Bobo 2024, les artistes de Ouahigouya dans la région du...

Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyélem de Tambela en visite en Iran

Le Premier ministre, Dr Apollinaire Kyelem de Tambèla, est en visite de travail et d'amitié en Iran, du 24 avril au 1er mai 2024....

Lutte contre le terrorisme: Des chefs d’État africains réunis à  Abuja définissent des stratégies 

Des dirigeants africains se sont réunis du 22 au 23 avril 2024 à Abuja au Nigéria pour définir des stratégies de lutte contre le...

Oxfam: l’inégalité des revenus est élevée ou s’accroît dans 60 % des pays bénéficiant de prêts du FMI et de la Banque mondiale

L'inégalité des revenus est élevée ou en augmentation dans 60 % (64 sur 106) des pays à revenu faible ou intermédiaire qui reçoivent des...

Burkina : Savane médias fermé pour impôts non payés

La direction de Savane médias a annoncé , ce 24 avril 2024, la fermeture de ses locaux par les services des impôts selon une...