spot_img

Burkina : La diffusion du journal français  « Le Monde » suspendue

Publié le : 

Publié le : 

Le gouvernement burkinabè a suspendu le 2 décembre 2023 la diffusion du journal français Le Monde. Il est reproché à ce média une publication «tendancieux» qui tente de «renvoyer dos à dos l’Etat burkinabè et les hordes de terroristes qui ont attaqué Djibo le 26 novembre dernier».

Par Daouda Kiekieta

La liste des médias français suspendus au Burkina Faso s’allonge. Le samedi, c’est le tour du journal Le Monde d’être suspendu pour publication «tendancieux» tentant de «renvoyer dos à dos l’Etat burkinabè et les hordes de terroristes qui ont attaqué Djibo le 26 novembre dernier».

«Dans un exercice d’équilibrisme intellectuel, le journal tente de renvoyer dos à dos l’Etat burkinabè et les hordes de terroristes qui ont attaqué Djibo le 26 novembre dernier, mais cache mal son penchant pour ces Hommes sans foi ni loi qui violent, pillent et tuent d’innocentes populations en légitimant le discours et la propagande terroristes» a dénoncé le porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel Ouédraogo dans un communiqué

Selon ce communiqué, «le gouvernement burkinabè ne s’est jamais enfermé dans une logique de propagande dans la guerre  contre le terrorisme, contrairement à ce qu’affirme de façon péremptoire le journal Le Monde».

Le communiqué dénonce par ailleurs, l’assimilation des Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) aux milices. «Assurément dans ce combat qui engage l’avenir de notre nation, le journal Le Monde a choisi son camp» déplore-t-il.

«Fidèle à son engagement pour la cause du Burkina et la défense de ses intérêts vitaux, le gouvernement a décidé en toute responsabilité de la suspension de tous les supports de diffusion du journal Le Monde au Burkina Faso à compter de ce samedi 2 décembre 2023», lit-on toujours dans le communiqué du gouvernement.

La suspension du journal Le Monde s’ajoute à la liste des médias français suspendus au Burkina Faso.

Fin septembre 2023, le journal Jeune Afrique avait été suspendu. En juillet 2023, la chaîne de télévision LCI a connu le même sort, après France 24 en mars 2023 et RFI en décembre 2022.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...
spot_img

Autres articles

Burkina : le procès Adama Siguiré reprend ce lundi matin au TGI Ouaga I

Le procès CGT-B  contre l'écrivain Adama Siguiré pour diffamation reprend ce 26 février au Tribunal de grande instance Ouaga I.  Par Nicolas Bazié  Le dossier avait...

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...