spot_img

Burkina : l’aide publique au développement a baissé de 16% en 2022

Publié le : 

Publié le : 

En 2022, le Burkina Faso a reçu 1 137,45 milliards de FCFA au titre de l’Aide publique au développement (APD), contre 1 203,16 milliards de FCFA en 2021, soit une baisse de 16%, selon un rapport de la direction générale de la coopération (DGCOOP) consulté par Libreinfo.net. Cette baisse s’explique «principalement par la situation sociopolitique du pays qui a conduit à la suspension des décaissements de certains partenaires».

Par Daouda Kiekieta

L’Aide publique au développement (APD) marque une rupture en affichant une baisse en 2022 après quatre années consécutives de hausse constatée depuis 2017. 

Ainsi, le Burkina a enregistré 1 137,45 milliards de FCFA au titre de l’Aide publique au développement (APD), contre 1 203,16 milliards de FCFA en 2021, selon un rapport de la Direction générale de la coopération (DGCOOP).

Cette situation « est expliquée principalement par la situation sociopolitique du pays qui a conduit à la suspension des décaissements de certains partenaires », indique le rapport.

Dans le même sens, l’analyse de la part de l’APD dans le budget de l’État montre une tendance générale baissière sur la période 2018-2022, passant de 19,8% à 9,9% en 2022. 

L’aide publique au développement, perd peu à peu sa place de grand contributeur dans le budget de l’Etat. «Cette situation traduit une réduction de la dépendance de l’État à l’APD » peut-on lire dans le même  rapport. 

En outre, on note une baisse du montant des conventions signées en 2022 entre le gouvernement burkinabé et les partenaires techniques et financiers

«Le montant global de ces conventions est estimé à 486,57 milliards de FCFA contre 1 511,33 milliards de FCFA en 2021, soit une baisse de 67,8%. Cette baisse considérable pourrait s’expliquer par la crise que traverse le pays » précise le rapport de la DGCOOP.

www.libreinfo.net 

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...