spot_img

Burkina : « menaces de mort et injures publiques », la CGT-B porte plainte

Publié le : 

Publié le : 

La Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) a annoncé le 13 janvier 2024  « déposer des plaintes contre des citoyens qui ont proféré des propos  diffamatoires, des injures publiques et des menaces de mort contre elle, son Secrétaire Général  et ses militants ». 

Par Daouda Kiekieta

Depuis quelques jours, l’on apprend sur les réseaux sociaux que la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) a porté plainte contre Adama Siguiré, un soutien affiché de la Transition

Le samedi 13 janvier 2024, la Confédération syndicale précise que ces plaintes ont été déposées  contre des citoyens, dont Siguiré Adama, qui ont proféré des propos  diffamatoires, des injures publiques et des menaces de mort contre elle, son Secrétaire Général  et ses militants à l’annonce du meeting commémoratif du 31 octobre prévu pour être organisé par un collectif d’organisations syndicales et de la société civile. 

« L’objectif de nos plaintes est de permettre à Monsieur Siguiré Adama d’apporter les preuves de ses accusations et rien d’autre. Notre confédération ne s’inscrit pas dans une démarche d’acharnement contre un individu. Mais lorsqu’elle s’estime vilipendée, elle se doit de laver son honneur », indique Moussa Diallo, secrétaire confédéral de la CGT-B. 

Pour les syndicats, leur action reste républicaine et s’inscrit dans la logique de règlement des différends dans un État de droit. 

« Il n’y a que les ennemis de la démocratie et de l’État de droit qui peuvent s’opposer à la tenue de ce procès qui permettra de connaître la vérité dans cette affaire !» préviennent-ils. 

« Aussi appelle-t-elle ses militant(e)s et sympathisant(e)s à rester sereins, à se mobiliser sans céder à une quelconque agitation ou diversion », ajoute Moussa Diallo.

Les procès intentés contre Adama notamment ont été programmés courant janvier 2024 dont le premier se tiendra le 15 janvier 2024, informe la CGT-B. 

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...
spot_img

Autres articles

[Memoire] Afrique : Les artistes aux côtés  des luttes politiques

Les arts ont joué un rôle prépondérant dans les luttes d’émancipation en Afrique. Dans la première décennie des indépendances, certains régimes en avaient fait...

Ouagadougou : le cadre sectoriel de dialogue 2024 ouvert 

Le ministre d’État, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé ce jeudi 22 février...

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce...

Sécurité: à Tougan les populations saluent le retour régulier des convois

Les déplacements des populations de Tougan, sont de moins en moins pénibles depuis quelques semaines. Et pour cause, les convois escortés par les Forces...