spot_img

Burkina :La méthode japonaise «Do-nou » expliquée aux responsables de l’entretien routier

Publié le : 

Publié le : 

Le ministère des Infrastructures et du Désenclavement en collaboration avec l’Agence internationale de la coopération Japonaise (JICA) a effectué une sortie de terrain, ce jeudi 21 février 2024, dans l’arrondissement nº9 de Ouagadougou, pour constater la mise en oeuvre de la méthode « Do-nou », par les partenaires privés dudit ministère. Une technique japonaise qui permet la réparation et la construction des routes.

Par Jean François Somé (Stagiaire)

C’est un bas-fond long de 200 mètres qui sera érigé en route pour le bonheur des riverains  pour ce qui est des prochaines saisons pluviales grâce à la méthode « Do-nou ». Cela, dans l’arrondissement nº9 de Ouagadougou. 

Le «Do-nou» est une méthode de construction ou de réparation artisanale de route, qui consiste à remplir des sacs de matériaux (sable) pour ensuite les déposer par couches sur la route à réparer. La prochaine étape consiste à arroser les sacs puis par 20 coups de dames pour obtenir un compactage optimal de route.

Compactage optimal de route
Compactage optimal de route

Selon le représentant du ministère des Infrastructures Wenceslas Kyélem, cette méthode révèle une importance capitale car elle permet, d’après lui, de limiter les moyens financiers et l’usage des machines. 

Le représentant du ministère des Infrastructures Wenceslas Kyélem
Le représentant du ministère des Infrastructures Wenceslas Kyélem

«Nous avons commencé à expérimenter sur d’autres tronçons et celui sur lequel nous sommes aujourd’hui va également être mis en expérimentation. Mais, déjà, les retours sont très satisfaisants. Au Japon, c’est une vieille technique qui a fait ses preuves et pour le ministère des Infrastructures, cela est d’autant plus important parce qu’elle permet de régler les problèmes d’entretien à moindre coût», a-t-il fait savoir. 

À l’en croire, la finalité c’est de pouvoir vulgariser cette méthode dans toutes les autres contrées du Burkina Faso afin que les populations elles-mêmes puissent l’utiliser.

Pour ce faire, M. Kyélem a signalé que des représentants des régions ont été formés à cet effet. Pour le représentant de la JICA Takemichi Kobayashi, le « Do-nou » a été inventé par un Professeur japonais du nom de Kenoula il y a de cela 20 ans. 

Le représentant de la JICA Takemichi Kobayashi
Le représentant de la JICA Takemichi Kobayashi

De ses dires, l’application de cette méthode au Burkina est le fruit de l’amour que le Pr Kenoula accorde aux peuples africains et aux chantiers routiersL’importance de cette technique, poursuit-il, découle du fait qu’on peut faire usage du matériel local.

«On peut utiliser le matériel local, on peut travailler ensemble avec le peuple. On peut l’élargir partout pour améliorer la vie des populations », a-t-il dit. Pour information, ces types de routes ont une durée de 5 ans et peuvent supporter la charge d’un camion de 25 000 tonnes.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...
spot_img

Autres articles

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...