spot_img
spot_img

Burkina/Ramadan -2024: A Ouagadougou les musulmans ont prié pour la paix et la cohésion sociale 

Publié le : 

Publié le : 

L’Aïd-el-Fitr ou la fête du Ramadan qui marque la fin du jeûne musulman a été célébrée ce mercredi 10 Avril 2024 au Burkina Faso. A Ouagadougou, des fidèles musulmans se sont réunis à la Place de la Nation et ont prié pour la paix et la cohésion sociale sous la conduite de l’imam de la grande mosquée de Ouagadougou, El hadj Abdallah Ouédraogo. Étaient aussi présents à cette prière plusieurs membres du gouvernement, le Moogho Naba Baongho et  l’Archevêque de Ouagadougou, Mgr Prosper Kontiébo.

Par Issoufou Ouedraogo 

Cette année encore, les fidèles musulmans ont prié pour le retour de la paix au Burkina Faso en proie depuis plusieurs années à une crise sécuritaire.

Ainsi après avoir effectué les deux rakats de la prière, l’imam El Hadj Abdallah Ouédraogoa, a, dans son sermon, insisté sur la paix, la sécurité et la cohésion sociale au Burkina Faso.

Il a, de ce fait, invité  les musulmans au partage et à la tolérance avant d’affirmer: « Que Dieu apaise les cœurs et apporte la paix au pays.»

Il  a  dit que l’islam est une religion de paix, de bonne conduite, d’amour du prochain et de respect. C’est pour cela que l’imam El Hadj Abdallah Ouedraogo a appelé  à l’union sacrée de tous les Burkinabè pour qu’ils regardent dans la même direction.

Plusieurs messages délivrés

A la Place de nation à Ouagadougou, des membres du gouvernement tels que le ministre de la Fonction publique, Bassolma Bazié , le ministre délégué chargé de la Sécurité, Mahamadou Sana, le ministre de la justice, Edasso Rodrigue Bayala, de l’Administration territoriale, Emile Zerbo et  la ministre de l’Action humanitaire, Nandy Somé/Diallo étaient présents. Ils ont participé à la grande prière.

Au nom du président du Faso,  le ministre de la Fonction publique, Bassolma Bazie,  a exprimé les sincères reconnaissances et les  félicitations du gouvernement à la communauté musulmane pour ses efforts vers la  reconquête du pays.

Le ministre Bassolma Bazie, patron de la délégation gouvernementale
Le ministre Bassolma Bazie, chef de la délégation gouvernementale

Il a rappelé que le  vendredi 21 avril 2024, «nous avons appelé toutes les communautés à s’investir dans le combat qui est  la reconquête de notre pays.»

«Nous tenons à féliciter l’ensemble des communautés, notamment les communautés musulmanes et eur premier responsable pour avoir contribué à tenir haut le drapeau de notre pays et d’être allé au-delà de ce qui pouvait être signe de division» a indiqué le ministre de la Fonction publique, Bassolma Bazie.

De son côté, Mgr Prosper Kontiébo, Archevêque de Ouagadougou, a dit être venu saluer ses frères musulmans et leur souhaiter bonne fête.

« Nous voulons aussi exprimer notre fraternité, notre communion et notre solidarité.  Nous prions le Seigneur d’exhausser leurs vœux pour que le Burkina Faso retrouve la paix et la cohésion sociale», a-t-il souhaité.

Le Président de la communauté musulmane, El Hadj Moussa Koanda, dans son message, quant à lui, a d’abord remercié Dieu  qui a permis d’accomplir ce devoir islamique de ce mercredi.

«La communauté musulmane sur l’ensemble du territoire est témoin des efforts que le gouvernement a fait par rapport à l’ année passée et cette année aussi. Nous leur disons merci et nous les encourageons. Nous prions pour eux pour que le seigneur puisse les accompagner pour récupérer tout le territoire de notre pays», a déclaré le président de la communauté musulmane, El hadji Moussa Koanda.

«Nous remercions sa majesté le Moogho Naba Baongho, qui est le président d’honneur de la communauté musulmane à vie pour ses efforts», a-t-il ajouté.

«Nous disons à nos frères catholiques qui sont à nos côtés, que leur présence, chaque année témoigne de la gratitude et de la valeur du Burkina Faso. Nous en sommes fiers», a-t-il conclu.

Quelques impressions des fidèles musulmans

Pour Souleymane Konkobo, fidèle musulman, «nous implorons Allah le Tout Puissant afin que le pays retrouve la paix.»

Quant à Salamata Sawadogo, une fidèle musulmane, son souhait est que l’année prochaine, le pays célèbre le Ramadan dans la paix.

«Nous voulons la paix dans ce pays et je pense que si tous les enfants de ce pays se donnent la main, nous y arriverons», a-t-il fait savoir.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...