spot_img

Burkina/Santé : Le SP/Palu outille des journalistes pour sensibiliser

Publié le : 

Publié le : 

Le Secrétariat Permanent pour l’élimination du paludisme a organisé le mardi 14 mai 2024 à Ouagadougou, une rencontre d’informations et d’échanges sur le paludisme avec des professionnels de médias. Elle s’inscrit dans le cadre  de la journée mondiale  de lutte contre le paludisme, qui sera commémorée en différé le 17 mai prochain à Gaoua dans le sud-ouest du Burkina Faso.

Par Prisca Konkobo 

Le paludisme est une maladie qui a la peau dure au Burkina Faso en dépit des multiples actions entreprises pour l’éliminer.

La preuve en est que selon Dr Yacouba Nombré, médecin en santé publique, département prise en charge et prévention médicamenteuse: «Le paludisme est le 1er motif de consultation et d’hospitalisation, il est là 1ere cause de décès dans les formations de santé, il est aussi un frein au développement humain durable».

Dr Yacouba Nombré, médecin en santé publique, département prise en charge et prévention médicamenteuse
Dr Yacouba Nombré, médecin en santé publique, département prise en charge et prévention médicamenteuse

C’est pourquoi cette formation à l’endroit des journalistes vise à   leur permettre de porter «le message à l’endroit de la population pour les sensibiliser et aussi à l’endroit des décideurs, des leaders, afin d’avoir davantage leur engagement dans cette lutte pour l’élimination du paludisme», selon Dr Sidzabda Kompaoré, secrétaire permanent pour l’élimination du paludisme.

«Un message en termes d’équité, de droits humains vers les soins dont devrait bénéficier la population, faire de telle sorte que personne ne soit laissé sur le bord de la route quand il s’agit d’élimination , quand il s’agit de lutter contre le paludisme», ajoute-t-il.

En outre, le SP/Palu entend profiter des médias pour «maintenir et renforcer l’engagement des décideurs en faveur de l’élimination du paludisme».

Dr Sidzabda Kompaoré, secrétaire permanent pour l’élimination du paludisme.
Dr Sidzabda Kompaoré, secrétaire permanent pour l’élimination du paludisme

Mesures préventives contre le paludisme 

Le SP/ Palu envisage plusieurs actions préventives pour contrer la prolifération du paludisme.

«Chaque saison hivernale de juin à octobre, les distributeurs communautaires formés et supervisés administrent de la Sulfadoxine Pyriméthamine (SP) et de l’Amodiaquine (AQ) aux enfants de 3-59 mois», déclare Dr Yacouba Nombré. 

Le SP/Palu organise aussi des campagnes de distribution universelle de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA), à toute la population et assure la distribution continue aux Personnes déplacées internes et les victimes de catastrophes naturelles dès leur recensement.

En 2023, le SP/Palu a organisé une destruction physique de plus de 1 437 755 gites (88,3%) dans les ménages dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

Des productions de sensibilisation

A l’issue de la rencontre d’information et d’échanges, les journalistes se sont engagés à faire plus de productions de sensibilisation sur le paludisme.

C’est le cas de Abdoul Rahim Tapsoba, journaliste à Burkina info. Il s’engage à «faire des reportages de proximité au niveau des  quartiers pour la destruction des gîtes larvaires».

Il affirme: «seul le gouvernement ne peut pas remédier à ce fléau. Il faut le concours des hommes de médias pour participer à la sensibilisation.»

Il ajoute: «Je retiens que les hommes de médias ont beaucoup à faire pour donner un coup de pouce au gouvernement pour pouvoir mettre cette maladie hors du Burkina Faso».

Irène Nikiema de Oméga média «s’engage d’ores et déjà à être un relais dans sa rédaction. Elle s’engage à sensibiliser d’abord ses collègues afin que chaque journaliste puisse sensibiliser autour de lui, pour un plus grand impact».

La journée internationale de lutte contre le palu 2024 se tient cette année sous le thème: « Genre, équité en matière de santé et droits humains». Le slogan, « accélérer la lutte contre le paludisme pour un monde plus équitable ».

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...
spot_img

Autres articles

Burkina : Des citoyens s’expriment sur la prolongation de la transition

Les assises nationales se sont déroulées le 25 mai 2024 à Ouagadougou et ont prolongé la transition dirigée par le Capitaine Ibrahim Traoré de...

Ouagadougou : 48 heures pour l’intégration culturelle de l’Afrique Centrale

L'association Team Canards a tenu le samedi 25 mai 2024 la 2ème édition des 48h de la culture d'Afrique Centrale à Ouagadougou. Il s'agit...

Terrorisme : « Djihad ne signifie pas tuer », Yacouba Traoré

Dans le cadre de la sensibilisation des acteurs des médias sur l’extrémisme violent, la Direction générale de la communication et des médias du ministère...

Football: le Bayer Leverkusen d’Edmond Tapsoba remporte la coupe d’Allemagne

Le Bayer Leverkusen a remporté ce samedi 25 mai 2024, la coupe d'Allemagne pour la deuxième fois de son histoire après 1993. Le Bayer...

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré, éligible à la présidentielle après la Transition

Le chef de l'État, le capitaine Ibrahim Traoré a signé ce 25 mai 2024, la charte de la transition modifiée. Laquelle charte prévoit la...