spot_img
spot_img

Burkina : MKS forme 20 agents de sécurité aptes à servir

Publié le : 

Publié le : 

Les responsables de la société privée de gardiennage, M’Zaka Sécurité Sarl (MKS), ont organisé, le mardi 30 avril 2024, à Ouagadougou une cérémonie de remise d’attestation aux agents de sécurité en fin de formation. C’était en présence des partenaires et du représentant du ministre délégué à la Sécurité, le Contrôleur général de police, Amadou Guigma.

Par André-Martin Bado

Ce sont 20 stagiaires de la 3è promotion qui  ont terminé leur formation intensive de trois mois au centre de formation de M’Zaka Sécurité Sarl (MKS). La remise de leur parchemin a eu lieu le mardi 30 avril 2024, lors d’une cérémonie au siège du centre à Ouagadougou.

Jacob Bicaba, coordinateur des opérations de MKS, a fait savoir qu’en plus des stagiaires, 10 contrôleurs de zone ont été également recyclés dans le renforcement de leurs capacités.

Il a précisé que la formation a porté sur des modules tels que la déontologie du vigile, la manipulation des armes à feu et l’équipement de sécurité incendie, l’utilisation des extincteurs, ainsi qu’une initiation au droit.

«Il y a trois éléments en lien avec leur métier qu’ils vont exercer : le droit pénal général, le droit pénal spécial et le droit du travail», a-t-il souligné.

À cette occasion, le directeur général de MKS, Romaric Sondo, a félicité les impétrants du jour et les a encouragés à appliquer ce qu’ils ont appris.

Il a également exigé de l’équipe pédagogique de parachever au plus vite le processus de révision du contenu des modules de formation, pour mieux «s’adapter aux exigences des partenaires et aux réalités nouvelles imposées par l’évolution de la criminalité, notamment l’avènement du terrorisme.»

Le DG de MKS, Romain Sondo
Le Directeur général de MKS, Romaric Sondo

Monsieur Sondo a ensuite exprimé sa gratitude envers les partenaires et les a encouragés à continuer à leur faire confiance, tout en invitant d’autres entreprises à placer leur confiance en MKS.

Il a également  expliqué que la société existe depuis environ vingt ans, avec des renouvellements réguliers de son acte d’existence légale tous les cinq ans.

Il a en effet précisé que le Centre de formation en sécurité privée de M’Zaka Sécurité a été établi le 15 janvier 2020, et «depuis lors, il se consacre à la formation du personnel de sécurité de l’entreprise.»

Ça été l’occasion pour le directeur général de MKS de rassurer les entreprises et les Burkinabè que sa société envisage de renforcer les capacités opérationnelles de ses agents en «adaptant leur niveau de formation pour les rendre techniquement capables de remplacer le personnel des forces de sécurité publique dans certains postes sensibles, voire stratégiques, et ainsi contribuer à la lutte contre le terrorisme»

et surtout de «renforcer davantage les moyens d’action, notamment l’équipement opérationnel, conformément à la réglementation en vigueur».

Le représentant du ministre délégué à la Sécurité, le Contrôleur général de police, Amadou Guigma, a félicité le directeur général de MKS pour cette initiative de former ses agents afin qu’ils soient efficaces dans le domaine de la sécurité.

«Nous ne pouvons que les encourager à faire encore plus et à mettre sur le marché des acteurs bien formés».

Selon M. Guigma, la sécurité privée est un domaine extrêmement important, complémentaire de la sécurité publique, et les acteurs qui y interviennent doivent être bien formés.

Il a souligné que dans le contexte actuel de menace terroriste, tout le monde est concerné par la sécurité, que ce soit dans le domaine privé ou public.

Michel Compaoré, major de cette troisième promotion, s’est dit pleinement satisfait de la qualité de la formation reçue.

Il a affirmé son engagement en déclarant : «Je suis prêt à servir en accomplissant bien notre mission tout en appliquant les connaissances acquises».

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...
spot_img

Autres articles

AES : Les textes fondamentaux créant la confédération finalisés

La rencontre des ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali et du Niger tenue à Niamey,  le vendredi 17 mai 2024,  a...

[Tribune] Médiation CEDEAO/AES, soutien au président Faye

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo à la suite du président nigérian Bola Tinubu vient de demander à son homologue sénégalais Bassirou Diomaye Faye, d’entrer...

Économie/UMOA: le Burkina mobilise 130 milliards Fcfa

Le Trésor public du Burkina Faso a mobilisé 129,68 milliards Fcfa sur le marché de l'UMOA suite à l'emprunt obligataire lancé du 11 avril...

Burkina/Sécurité : L’éducation à la vie familiale, une clé de résilience contre le terrorisme 

Le salon international de la famille de Ouagadougou s'est ouvert le vendredi 17 mai 2024 dans la capitale burkinabè. A l’occasion, Jean Marie Tiendrebeogo,...

Burkina/Finance : Une «Nuit des bâtisseurs », pour célébrer les 50 ans d’existence du RCPB

Le Réseau des caisses populaires du Burkina (RCPB) a organisé, le 17 mai 2024, à Ouagadougou, une cérémonie appelée «Nuit des bâtisseurs », pour...