spot_img

Burkina : la mise en garde du ministère de l’Éducation nationale aux fauteurs de troubles

Publié le : 

Publié le : 

Dans un communiqué daté du 12 décembre 2023, le ministre de l’Éducation nationale, Joseph André Ouédraogo informe que depuis le lundi 03 décembre, des actes d’intimidation ont cours dans la ville de Ouagadougou.

Par Issoufou Ouedraogo

Ces manifestations violentes entraînent la perturbation et la fermeture de certains établissements scolaires. Par conséquent, le ministre met en garde les auteurs de ces troubles et les appelle à la raison.

Dans ce communiqué que Libreinfo.net a consulté, le ministre de l’Éducation nationale, Joseph André Ouédraogo déclare qu’il lui revient que des individus, auteurs de ces perturbations, parmi lesquels des élèves et non élèves ayant en leur possession des bombes lacrymogènes et autres objets dangereux ont été appréhendés et mis aux arrêts.

Cependant, « d’autres personnes, mal intentionnées, persistent dans leur déviance malgré les actions récentes menées par des membres du cadre de concertation du forum citoyen des acteurs et partenaires de l’éducation » lit-on dans le communiqué.

Face à ce que le ministre qualifie de situation d’une gravité extrême et qui constitue une menace non seulement contre le système éducatif mais également contre la nation entière, il dit «  condamner avec fermeté ces actes inciviques et anti-patriotiques ».

« J’encourage le cadre de concertation du forum citoyen des acteurs et partenaires de l’éducation, les différentes faîtières de l’éducation et l’ensemble des délégués des élèves à davantage fédérer leurs efforts pour une meilleure contribution à la restauration d’un climat apaisé dans les écoles » lit-on dans le même communiqué.

Le ministre invite tous les chefs d’établissement et les conseillers d’éducation du public et du privé ainsi que les associations des parents d’élèves à continuer les activités de sensibilisation, d’instruction, de formation et d’éducation des élèves.

Ce qui n’empêche pas l’autorité de se montrer ferme : « En accord avec les forces de l’ordre et les différentes autorités chargées de garantir la quiétude des populations, je mets en garde les fauteurs de troubles et les appelle à la raison » a-t-il conclu.

Ces manifestations violentes et illégales sont récurrentes et ont cours chaque année à la même période depuis l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...
spot_img

Autres articles

Burkina : Un culte d’action de grâce pour célébrer les 20 ans d’existence de Compassion International

La célébration des 20 ans d’existence de l’ONG Compassion International Burkina a pris fin le 24 février 2024, avec un culte d’action de grâce ...

Dori : la communauté catholique d’Essakane-village victime d’une attaque terroriste

Dans un communiqué en date du dimanche 25 février 2024, le diocèse de Dori (région du Sahel du Burkina) porte à la connaissance de...

CEDEAO : levée des sanctions, Mohamed Bazoum lâché

Mohamed Bazoum résidence surveillée

Ouagadougou: meurtre d’un soldat, le présumé assassin aux arrêts

Dans la nuit du 23 au 24 février 2024 aux environs de 04 heures, la Brigade Ville de Gendarmerie de Sig-Noghin relevant de la...

Transformation de tomate au Burkina : les travaux de construction de l’usine en marche

Le Directeur de cabinet du Président de la Transition, le Capitaine Martha Céleste Anderson Médah, a effectué, le vendredi 23 février 2023, une visite...