spot_img

Norbert Zongo, l’itinéraire d’un précurseur du journalisme d’investigation

Publié le : 

Publié le : 

En 1968, au cours normal de Koudougou, un établissement de formation des enseignants du primaire, un élève instituteur du nom de Norbert Zongo avait une manière particulière d’informer ses camarades.

Par Memeptah Noufou Zougmoré

Par le canal des Radios qui avaient un grand audimat, il recueillait les informations, les écrivaient sur des feuilles blanches pour les placarder sur les murs et les arbres de l’établissement.

Certaines informations relevaient de l’école et ne manquaient pas de susciter la désapprobation des responsables.

C’est ainsi qu’un jour un repas préparé à base de la farine a rendu les élèves malades. Ils ont manifesté pour la mauvaise qualité de la nourriture mais la direction a fait la sourde oreille.

Norbert Zongo et ses camarades prélèvent la nourriture incriminée et la proposent pour analyse dans un laboratoire à Ouagadougou.

L’analyse a révélé que la farine était de mauvaise qualité. La Voix du Cours Normal, c’est ainsi que s’appelait le journal particulier de celui qui aura à la création de l’Indépendant le pseudonyme de Henri Sebgo, au cours de ses parutions faisait des gorges chaudes.

Les enseignants ou l’administration, personne n’était épargné pour les actes délictueux que certains acteurs venaient à commettre. Après ce cursus, Augustine Nana, un autre pseudo de Norbert du nom de sa mère embrasse la carrière d’instituteur.

Il sert à Barsalogho, à Pô et dans bien d’autres localités du pays. Parallèlement à son travail d’enseignant du primaire, il se prépare pour le baccalauréat en candidat libre qu’il réussit.

Il part à Lomé au Togo pour des études de Droit. Mais le séjour togolais pour des raisons d’appréciations politiques va lui créer des problèmes.

Une lettre pour son manuscrit «le parachutage» est interceptée par la police politique togolaise ou sur un ton pamphlétaire il s’en prenait au grand timonier Gnassingbè Eyadéma, ancien président de la République du Togo.

Il s’échappe de ce pays et les geôles d’Eyadema mais quand il revient au Burkina, il est fait prisonnier pour l’acte qu’il a commis chez le voisin Togolais.

A sa sortie de prison, il séjourne en Côte d’Ivoire. Par l’aide d’un de ses collègues écrivains, le célèbre écrivain Amadou Kourouma, l’auteur de «Les soleils des indépendances», il parvient à s’inscrire à l’école de journalisme de Yaoundé au Cameroun.

Revenu après ses études au Burkina Faso, il travaille à Sidwaya comme journaliste reporter avec toutes les difficultés que cela comportait pendant les périodes d’état d’exception.

Dans une de ses conférences, il expliquait comment on l’avait  affecté du desk politique à la section sport de Sidwaya pour l’isoler parce que ses papiers ne rencontraient pas l’assentiment de ses responsables.

Quelques jours après, les mêmes patrons ont compris que le sport n’était pas aussi innocent politiquement parce que ses productions y ont contribué.

Norbert Zongo, un boulet au pied de Sidwaya, le Ministre de l’information de l’époque Théodore Kilmité Hien le fait affecter à Banfora comme correspondant de l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Il n’obtempère pas parce qu’il estime que c’est une sanction. Il démissionne de la Maison Commune (Sidwaya), crée un studio photo et collabore avec le journal La Clé de Saturnin Ky.

La période coïncide avec la crise au Libéria. Le Burkina Faso est partie prenante et appuie Charles Taylor du National Patriotic Front Of Liberia (MPFL).

Norbert écrit un article intitulé « Libérez nous du Libéria » qui lui coûte plusieurs jours de clandestinité parce que les barbouzes sont mis à ses trousses.

Il collabore par ailleurs avec le Journal du Jeudi JJ et se décide enfin en 1993 de créer l’Indépendant en mettant fin à son nomadisme de rédaction en rédaction. Il signe alors son Borry Bana (La fuite est finie) un des cris de guerre de Samory Touré.

www.libreinfo.net

- Advertisement -

Articles de la même rubrique

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...
spot_img

Autres articles

Promotion immobilière : la commune de Bobo Dioulasso met en garde les « brebis galeuses» 

Le président de la délégation spéciale de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré, ce mardi 20 février 2024, les responsables d’agences immobilières de Sya....

CAN 2025 : Les affiches du tour préliminaire sont dévoilées

La Confédération africaine de Football (CAF) a procédé, au tirage au sort des phases préliminaires pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations...

Burkina : l’ONG Compassion international célèbre ses 20 ans d’exercice

« 20 ans de Développement holistique des Enfants et des jeunes au Burkina Faso : Résilience et Pérennisation pour un impact durable ». C’est...

Guinée : mésentente au sommet de l’État, le gouvernement dissout

Le Président de la Transition de la République de la Guinée, le général Mamadi Doumbouya a dissous le gouvernement le lundi 19 février 2024...

Pays de l’AES: SONABEL, EDM SA et NIGELEC pour une coopération plus soutenue en matière d’énergie

Les responsables des sociétés d’énergie EDM SA du Mali, NIGELEC du Niger et SONABEL du Burkina, toutes appartenant aux pays membres de l’Alliance des...